Impact du Covid-19 : Technique Solaire témoigne

Share

« Nous vivons cette période le plus sereinement possible. Elle demande de la solidité mais surtout de la réactivité et de la flexibilité. Nous sommes mobilisés pour limiter les impacts et y trouver des opportunités. Nous maintenons le lien avec nos collaborateurs, par téléphone, visioconférence, email et messagerie pour que personne ne se sente isolé. À ce jour, aucun collaborateur n’est touché par le virus. C’est une bonne nouvelle.

Vos équipes continuent-elles à travailler ?

Nos équipes continuent à travailler, pour la grande majorité et quand cela est possible, en télétravail.

En revanche, la plupart de nos chantiers sont suspendus. Nous pouvons rencontrer des problèmes d’approvisionnement et nos partenaires sous-traitants ou bureaux de contrôle par exemple, ont suspendu leur activité. Les Gestionnaires de réseaux ne réalisent plus non plus les travaux de raccordement, en vue des mises en service.

Nos techniciens de maintenance sont disponibles principalement pour des interventions curatives sur nos centrales en production.

Dans quelles conditions ?

Le groupe Technique Solaire s’est mis en ordre de marche pour traverser cette pandémie dans les meilleures conditions possibles.

Nous avions déjà une culture assez forte du télétravail. Cette crise nous a fait passer une étape supplémentaire puisque nous avons équipé tous les collaborateurs pour lesquels ce mode de travail est possible.

Nous avons récemment mis en place des outils digitaux qui permettent le travail collaboratif à distance, ce qui facilite grandement nos échanges aujourd’hui. Cette crise va nous permettre d’accélérer notre digitalisation.
Lorsque le télétravail n’est pas possible, ou que nous devons nous déplacer, nous utilisons de manière limitée, stricte et organisée, l’autorisation de déplacement dérogatoire en respectant bien entendu les gestes barrières.

Quelles mesures avez-vous prises ?

Nous nous sommes très vite mobilisés pour limiter la propagation du virus et garantir la sécurité de nos collaborateurs en rappelant et en respectant les mesures prises par le gouvernement, tout en poursuivant nos activités dans les meilleures conditions possibles.

Le ralentissement de l’activité entrainera certainement au cas par cas l’usage des mesures proposées par le gouvernement en matière de congés pour garde d’enfants, l’activité partielle et la politique de prise de congés.

Les projets sont-ils en pause ?

Les projets en construction sont petit à petit mis en stand-by. Nous poursuivons nos activités d’exploitation, de financement et de développement de projets. Nous découvrirons certainement au fil du temps de nouveaux impacts qui limiteront notre champ d’activités. Comme ces exemples très concrets : les huissiers de justice n’assurent plus leur mission de constat des panneaux de chantier, ce qui parait bien normal puisque les « tiers » sont confinés ; les greffes sont également fermés.

Comment préparez- vous la reprise ?

Nous rattrapons notre retard sur certaines activités pour être en « départ lancé ». Nous travaillons à l’amélioration de nos processus et à la mise en place de nouveaux outils pour gagner en efficacité à notre retour.

Nous devons profiter de cette situation pour nous réinventer et préparer l’avenir.

Combien de chantiers avez-vous à l’arrêt ? 

Nous avons actuellement 40 chantiers en suspens. Nous attendons maintenant les clarifications du gouvernement, et notamment le « guide des bonnes pratiques » en matière de poursuite de l’activité sur chantiers, annoncé suite à la signature du protocole d’accord signé avec le BTP. Nous évaluerons alors la possibilité de redémarrer certaines activités dans certaines conditions sanitaires évidemment. La santé et la sécurité de nos salariés restant la priorité. »

COVID-19

Retrouvez tous les articles de pv magazine sur le Covid-19. Vous voulez partager votre expérience ? Dites-nous comment le coronavirus affecte l’activité de votre société. Écrivez-nous à catherine.rollet@pv-magazine.com