Impact du Covid-19 : Épices Énergie témoigne

Share

Épices Énergie, qui propose des outils pour la supervision et la gestion de parcs multi-sites de production d’électricité renouvelable, a répondu aux questions de pv magazine concernant l’impact du virus et du confinement sur son activité.

« Le premier et principal impact de la crise du Coronavirus pour Épices Énergie a été la nécessité d’adapter l’organisation du travail au confinement avec comme égales priorités la sécurité et le bien-être de nos collaborateurs et la satisfaction de nos clients.

Sur le premier point, la principale contrainte est venue de la nécessité d’accorder des arrêts de travail pour garde d’enfants à domicile mais elle a pu être vite surmontée grâce à la bienveillance d’une équipe soudée et motivée.

Pour le reste, le cœur de notre activité, qui consiste à apporter via une plateforme web une assistance experte à distance à l’exploitation des parcs de production d’électricité renouvelable (principalement PV et éolien mais aussi hydraulique) n’a pas été affecté outre mesure.

Bien que confiné·es, nous poursuivons notre travail à distance. Le support technique ainsi que le reste de l’équipe restent joignables par les utilisateur·rices de la plateforme Épices et les contrôles du fonctionnement du service sont réalisés comme à l’accoutumée.

Ceci est possible grâce à une maîtrise intégrale de la chaîne de valeur en interne, depuis la R&D et le développement informatique jusqu’à la maintenance des serveurs en passant par le SAV et la formation de nos clients. Nous comprenons d’autant mieux leur contrainte que nous partageons leur métier puisque Hespul, la maison-mère d’Épices Énergie, est elle-même exploitante, pour un tiers, d’un parc d’une dizaine d’installations PV d’une puissance totale de 5 MWc.

Nous pouvons même dire que cette crise totalement inattendue est l’occasion de démontrer la pertinence du concept de base autour duquel l’outil Épices a été construit dès son origine en misant sur les deux piliers complémentaires que sont l’expertise-métier et une approche aussi low-tech que possible.

De ce fait, nous sommes en mesure de répondre à moindre coût et de manière appropriée aux exigences de nos clients – qui sont aussi les nôtres – en matière d’efficacité, d’ergonomie et de réponse en situation de crise.

Plusieurs parmi ces derniers nous ont d’ailleurs témoigné leur très grande satisfaction de pouvoir compter sur Épices qui leur laisse l’esprit et les mains libres pour gérer les conséquences parfois compliquées de la situation actuelle sur leurs activités en leur apportant la garantie d’un suivi de haut niveau de leur outil de production – et, partant, de leurs revenus – sans avoir à mobiliser leurs propres ressources humaines ou matérielles.

Enfin, cette crise pose de manière certes violente mais peut-être salutaire la question des dépendances entre régions du monde, pays et acteurs économiques dans des domaines aussi vitaux que la santé ou l’alimentation.

Ainsi les vertus de valeurs jugées ringardes il y a encore quelques semaines comme la relocalisation de la production ou l’autonomie des territoires ont soudain été mises en relief et largement positivées pour leur haute valeur ajoutée en termes de résilience des individus comme des sociétés.

L’énergie n’échappe pas à cette règle qui devrait logiquement devenir une nouvelle boussole pour l’humanité : à ce titre la sortie de crise devrait être l’occasion d’accélérer la transition énergétique à laquelle Épices Énergie s’est donnée comme mission de contribuer – avec beaucoup de modestie et encore plus d’enthousiasme. »

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

L’action du développeur solaire résidentiel SunPower s’effondre de 70 %
23 juillet 2024 Le cours de l'action du développeur américain d'installations solaires en toiture, appartenant à 32 % à TotalEnergies, est passé sous la barre des 1 $...