Sun’Agri et ITK renforcent leur partenariat pour une agriculture résiliente

Share

Cette collaboration d’une durée de 15 ans est une première mondiale, par la synergie originale qu’elle crée entre deux domaines de l’économie verte : le photovoltaïsme, et l’agriculture de précision, précise le communiqué commun des deux entités, rendu public ce jour.

Dans le cadre de cet accord ITK délivrera à Sun’Agri pour chaque culture ciblée, un accès à des indicateurs bioclimatiques et à ses modèles de croissance des plantes, qui intègrent progressivement l’impact de l’ombrage. La prise en compte de ce paramètre, piloté par Sun’Agri sous infrastructures agrivoltaïques dynamiques, ouvre un champ nouveau de l’agronomie.

Ces modèles de croissance d’ITK permettent déjà à la fois de mieux prévoir le potentiel de rendement et de qualité des cultures en fonction du climat, du sol et du mode d’implantation ; d’ajuster les pratiques (irrigations, fertilisations, traitements, pesticides) ; et de réduire l’impact environnemental de l’agriculture. Le travail de R&D des deux entreprises, en partenariat avec l’Inrae (l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement, né en janvier dernier de la fusion entre l’Inra et l’irstea), permet de prendre en compte les effets spécifiques au micro-climat des cultures sous ombrage photovoltaïque (ombrage intermittent, découplage entre le climat de la parcelle et celui de son environnement).

Fort de milliards de données collectées, Sun’Agri, grâce à ce partenariat stratégique, renforce ses connaissances, outils et méthodes sur la croissance des plantes, lui permettant d’affiner les algorithmes pilotant les panneaux solaires des dispositifs agrivoltaïques dynamiques et d’industrialiser le pilotage de l’orientation des panneaux solaires au service des plantes.

« Ce partenariat stratégique nous offre une exclusivité mondiale dans l’exploitation de modèles de croissances industriels les plus performants au monde des plantes. Il marque une nouvelle étape dans notre travail d’optimisation des performances de l’agrivoltaïsme dynamique » déclare Antoine Nogier, fondateur de Sun’Agri dans le communiqué commun aux deux entités.

« Cette collaboration nous permet d’enrichir nos modèles de culture, en intégrant des interactions plante-climat peu étudiées pour l’instant. Au-delà du domaine spécifique de l’agrivoltaïsme dynamique, elle nous permettra d’améliorer encore la précision de nos outils d’aide à la décision en culture classique, voire en agroforesterie. » ajoute, de son côté, Aline Bsaibes, directrice générale d’iTK.