Choose Renewable Hydrogen : L’hydrogène vert, clé de la décarbonisation complète des industries européennes

Share

Une nouvelle alliance vient de se former pour attirer l’attention sur le rôle crucial des énergies renouvelables pour relancer l’économie et atteindre la neutralité carbone en Europe. Nommée Choose Renewable Hydrogen, l’initivative plaide notamment pour une intensification de l’électrification des usages et le développement de l’hydrogène vert.

Les huit entreprises du secteur de l’énergie – Akuo Energy, BayWa re, edp, enel, Iberdrola, MHI Vestas Offshore Wind, Orsted, Vestas – et les associations SolarPower Europe et WindEurope formant Choose Renewable Hydrogen viennent de publier une lettre ouverte à Frans Timmermans, le vice-président et commissaire en charge de la stratégie climatique de l’Union Européenne. « La décarbonisation du secteur de l’électricité par un recours accru aux énergies renouvelables, associée à l’électrification du reste du système énergétique et à l’efficacité énergétique, sera le moteur d’une transition propre » y écrivent-ils.

Ils insistent sur le fait que, dans le contexte de la crise sanitaire du Covid-19 et de ses implications économiques, l’Europe doit donner la priorité aux moyens les plus efficaces, durables et rentables pour décarboniser son économie. Ils rappellent que plus de 60 % de la consommation d’énergie finale peut être couverte par l’électrification directe, participant notamment à la décarbonisation du chauffage et du transport routier, et que l’électricité renouvelable est compétitive sur le plan des coûts et très évolutive.

Toutefois, l’électricité ne représente qu’un quart de la consommation totale d’énergie, souligne Giles Dickson, le PDG de WindEurope. Dans les secteurs que l’on ne peut pas électrifier, tels que certains processus de l’industrie lourde, le transport routier lourd longue distance, l’aviation ou le transport maritime maritime, l’hydrogène renouvelable peut jouer un rôle clé, estime l’ensemble des acteurs de Choose Renewable Hydrogen.

L’hydrogène produit en Europe au moyen d’électrolyseurs alimentés par de l’électricité 100 % renouvelable, comme le solaire et l’éolien, n’entraîne aucune émission de gaz à effet de serre ni aucune autre pollution, il accroît la sécurité énergétique de l’UE et, lorsqu’il est produit par des énergies renouvelables raccordées au réseau, il présente une forme optimisée de couplage sectoriel, expliquent-ils. « Certains processus industriels et certains transports lourds devront fonctionner au gaz. Et l’hydrogène renouvelable est le meilleur gaz. Il est totalement propre. Il sera abordable, les énergies renouvelables étant si bon marché aujourd’hui. Et ce sera une énergie fabriquée en Europe qui créera des emplois et de la croissance en Europe. L’hydrogène dans le plan de relance ? Oui, mais faites-en de l’hydrogène renouvelable ! », s’exclame Giles Dickson.

« Chaque euro dépensé pour accélérer la mise en œuvre des modèles commerciaux qui créent le plus de valeur pour l’Europe – tels que l’hydrogène renouvelable et l’électrification directe – nous permettra de rester sur la voie d’une transition énergétique plus rapide et riche en emplois. En faisant les bons choix et en plaçant les énergies renouvelables au cœur du futur système énergétique européen, l’Europe peut montrer la voie de la transformation énergétique mondiale et façonner son Green Deal comme une véritable réussite européenne. Nos entreprises sont prêtes à concrétiser cette vision », concluent les signataires de Choose Renewable Hydrogen dans leur lettre ouverte.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...