Le parc photovoltaïque français dépasse la barre des 10 GW

Share

Après la mise en service de 7000 centrales solaires cumulant une capacité de 182 MW au cours du premier trimestre 2020, le parc photovoltaïque français a dépassé la barre des 10 GW, indique le tableau de bord dédié au solaire photovoltaïque publié par le Service de la donnée et des études statistiques (SDES). Il rassemble les données d’Enedis, de RTE, EDF-SEI et de la CRE.

Fin mars, la capacité installée en France atteignait une puissance de 10 072 MW, dont 9 490 MW en France continentale.
Au total, le parc français comprend 461 801 installations photovoltaïques.

Au premier trimestre 2020, 31 centrales de plus de 250 kW représentent 41 % de la capacité nouvellement raccordée, et pourtant moins de 1 % du nombre de nouveaux raccordements, souligne le SDES. Les installations de capacité inférieure à 9 kW représentent près de 85 % du nombre d’unités nouvellement raccordées et environ 12 % de la nouvelle puissance.

En 2019, au premier trimestre, 6 994 nouvelles centrales d’une capacité totale de 170 MW avaient été raccordées, rappelle le SDES.

La puissance des projets en file d’attente a progressé de 5 % depuis le début de l’année. Elle s’établit à 7,4 GW, dont 1,8 GW disposent d’une convention de raccordement signée.

Les nouvelles connexions du premier trimestre se sont principalement concentrées en Auvergne-Rhône-Alpes, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie et en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Elles ont totalisé 67 % de la puissance nouvellement raccordée, représentant à elles seules 122 MW. « Il s’agit des quatre régions disposant des capacités installées les plus élevées, représentant 70 % de la puissance totale raccordée en France à la fin du premier trimestre 2020 », précise le SDES.

Production d’énergie photovoltaïque

La production d’électricité photovoltaïque sur cette période s’est élevée à 2,3 TWh, soit une augmentation de 3 % par rapport à la même période en 2019 (2,2 TWh avaient été produits), selon les chiffres du SDES. « Cette faible hausse s’explique notamment par des conditions d’ensoleillement très favorables au premier trimestre 2019 », souligne-t-il.

La production solaire a représenté 1,7 % de la consommation d’électricité française au cours des trois premiers mois de l’année.