Deux banques japonaises soutiennent le deuxième projet solaire le moins cher du monde

Share

La « Qatar General Electricity and Water Corporation » (Kahramaa) a révélé que la banque Mizuho et la Banque d’état japonaise pour la coopération internationale (JBIC), ont convenu de financer la construction du projet solaire Siraj-1 de 10 km² à Al Kharsaah, à l’ouest de Doha.

Kahramaa a déclaré que les prêteurs japonais ont accordé des prêts de premier rang pour le projet de 1,7 milliard de riyal du Qatar (QAR, soit 467 millions de dollars).

Siraj-1 a fait l’objet d’un appel d’offres en janvier par un consortium dirigé par le géant pétrolier français Total et le conglomérat japonais Marubeni. Les partenaires ont initialement soumis une offre de 0,0636 QAR/kWh, mais le prix final a atteint 0,0571 QAR/kWh (0,016 $), sur la base des indices des marchés financiers. Cette offre a été pendant un certain temps le prix de l’énergie solaire le moins cher au monde, après avoir battu le record mondial de 0,0147 €/kWh (0,017 $) établi par le développeur français Akuo Energy pour 150 MW de capacité solaire de la première vente aux enchères de produits photovoltaïques au Portugal.

En avril, le développeur chinois Jinko Power et la société d’énergie française EDF ont soumis l’offre la plus basse au monde, soit 0,0497 AED/kWh (0,0135330 $), pour l’électricité qui sera produite par le projet Al Dhafra de 1,5 GW à Abu Dhabi.

La phase initiale de 350 MW de Siraj-1 devrait être opérationnelle au cours du deuxième trimestre de l’année prochaine, et le projet devrait être achevé au cours des trois premiers mois de 2022.

Le projet sera détenu à 60 % par la joint-venture Siraj Energy formée par Kahramaa et Qatar Petroleum, Total et Marubeni détenant le solde. Le parc solaire fournira de l’électricité au réseau Quatar dans le cadre d’un contrat d’achat d’électricité d’une durée de 25 ans.

Cet article a été modifié le 23/07/20 pour ajouter que le projet solaire Al Dhafra a convenu du prix de l’énergie solaire le plus bas au monde à ce jour.

Traduit par Julien Rouwens