Voltalia remporte deux nouveaux projets solaires en Grèce

Share

Lors de l’appel d’offres public pour un contrat de vente d’électricité de vingt ans, l’Autorité de Régulation de l’Énergie grecque a validé deux projets photovoltaïques de Voltalia, l’un d’une capacité de 4 MW et l’autre de 8 MW.

Situés à Korythio, au sein de la municipalité de Tripoli dans la région du Péloponnèse, ces projets seront mis en service au cours du premier semestre 2021.

Le producteur d’énergie, présent en Grèce depuis 13 ans, annonce également qu’il a remporté un contrat pour la construction et la maintenance d’un projet photovoltaïque de 10 MW pour un client tiers qui a sécurisé des contrats de vente d’électricité à l’occasion du même appel d’offres.

Voltalia détient et exploite 31 centrales solaires en Grèce, cumulant une capacité de 4,7 MW. Il dispose également de près de 100 MW en gestion pour les services d’opération et de maintenance pour des clients tiers. « La demande en énergie renouvelable en Grèce est forte et la présence locale de longue date de Voltalia sera un atout pour saisir de nouvelles opportunités. Ces nouveaux projets solaires démontrent toute la pertinence du modèle d’affaires de Voltalia, celui d’un acteur intégré des énergies renouvelables. Nous fournissons notre expertise sur l’ensemble de la chaîne de valeur y compris le développement de projet, l’ingénierie, la fourniture d’équipement, la construction et la maintenance », déclare Sébastien Clerc, le directeur général de Voltalia.

Appel d’offres en Grèce

Lors de cet appel d’offres, dont les résultats ont été communiqués fin juillet, un nouveau prix record a été atteint pour le pays, alors que le volume attribué, 142 MW, ait été bien inférieur au volume appelé, à hauteur de 482 MW.

Le tarif de 0,04584 €/kWh pour un projet de 10 MW prévu à Igoumenitsa, dans le nord-ouest de la Grèce a été convenu avec l’entreprise allemande ABO Wind. Le record précédent s’établissait à 0,04911 € pour une installation de 200 MWc qui sera construite à Ptolemaida, une région minière de la Macédoine grecque.

Le tarif le plus élevé a atteint 0,06245 €/kWh, la moyenne s’établissant à 0,04981 €. Pour ses deux projets cumulant 12 MW, Voltalia obtiendra un taris de 51 €/MWh en moyenne.

Une procédure simplifiée devrait être appliquée lors du prochain cycle d’appels d’offres qui devrait permettre de résoudre le problème de sous-souscription.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...