Voltalia poursuit sa croissance et maintient ses ambitions

Share

Les revenus du premier semestre atteignent 62,5 millions d’euros, en hausse de 56% à taux de change constants, portés par l’augmentation de la puissance installée en exploitation dans les différentes régions, signale un communiqué de Voltalia publié à cette occasion. La capacité installée était de 820 MW à fin juin 2020.

Cependant, « la croissance à taux de change courants est de +37%, traduisant l’affaiblissement des devises émergentes par rapport à l’euro dans un contexte de crise sanitaire et économique mondiale. Un impact notamment ressenti sur les investissements au Brésil.

Helexia, spécialiste des toitures solaires et de l’efficacité énergétique, consolidé depuis juillet 2019, a représenté 18% des revenus du premier semestre 2020. Les revenus d’Helexia sont en hausse de 24% par rapport au premier semestre 2019. De nouvelles centrales ont commencé à produire en Espagne et au Portugal au deuxième trimestre 2020, portant la puissance installée en exploitation d’Helexia à un total de 71 MW, précise Voltalia.

Les revenus au T2 2020 s’établissent à 32,3 millions d’euros, en hausse de 34% par rapport au T2 2019. La hausse est de 59% à taux de change constants :

  • au Brésil, 55% des revenus, malgré les conditions climatiques défavorables, Voltalia enregistre une croissance de sa production grâce à la montée en puissance de VSM1. Désormais le plus grand parc éolien de Voltalia en exploitation (163 MW), VSM1 a enregistré des revenus provenant des ventes d’électricité et de pénalités reçues de prestataires en retard sur leurs engagements contractuels ;
  • en France, 26% des revenus, la production a fortement augmenté grâce aux nouvelles centrales solaires (y compris sur toitures) et hydroélectriques installées et consolidées depuis le troisième trimestre 2019 et aux bonnes performances des centrales éoliennes plus anciennes ;
  • dans les autres pays (Royaume-Uni, Belgique, Portugal, Espagne, Italie, Grèce et Egypte), 19% des revenus, Voltalia enregistre la première contribution des nouvelles centrales solaires, au sol et sur toitures. Les performances ont été excellentes en Égypte, supérieures aux attentes.

Côté services, les revenus du premier semestre ont diminué de 29% à taux de change constants et de 32% à taux de change courants, reflétant la baisse des ventes internes en l’absence de projets fortement contributeurs. Par ailleurs, les ventes aux clients tiers ont été multipliées par plus de deux par rapport au premier semestre 2019, grâce à la forte activité commerciale de la fin 2019 et du début 2020.

Sur la base de l’évaluation de ces impacts à ce jour, Voltalia maintient ses ambitions qui sont d’atteindre, à fin 2020, 1 GW de puissance installée en exploitation détenue en propre et 1,5 à 2,0 GW de capacité sous gestion, pour le compte de Voltalia et de clients tiers, et générer en 2020 un Ebitda de 160 à 180 millions d’euros. De même, à l’horizon 2023, l’objectif est de 2,6 GW en exploitation ou en construction et de générer en 2023 un Ebitda compris entre 275 et 300 millions d’euros. 81% de l’ambition de 2,6 GW est sécurisé par des contrats long-terme déjà remportés, précise le groupe.