GreenYellow formule 12 propositions pour une relance économique, verte et solidaire

Share

Le producteur d’énergie renouvelable, expert de l’autoconsommation et de l’efficacité énergétique, GreenYellow a souhaité contribuer aux réflexions sur le plan de relance qui devrait être annoncé demain, jeudi. Les propositions qu’il a formulées et transmises au Gouvernement visent à stimuler une « relance économique, verte et solidaire », explique-t-il.

Les propositions de GreenYellow consistent en des mesures « simples, efficaces et faciles à mettre en œuvre et mesurables, qui ont peu d’impact budgétaire mais beaucoup sur le développement du nombre de projets futurs et sur la sécurisation énergétique de la France », précise la société. Il s’agit par exemple de débloquer les financements pour accélérer les investissements verts en mettant en place des prêts « verts » garantis par l’État (PGE verts) conditionnés à la mise en œuvre d’un plan de transition chiffré comportant un engagement de résultat et un suivi de la part des porteurs de projets, ou encore d’encourager davantage l’achat de véhicules électriques à l’aide de certificats d’économie d’énergie (CEE).

D’autres propositions ont pour objet la simplification des procédures pour favoriser le développement de projets, par exemple en remontant le seuil du guichet ouvert à 550 kWc voire à 1 MWc ou en créant une famille dédiée aux projets agrivoltaïques dans les appels d’offres de la Commission de régulation de l’Énergie.

Enfin, en ce qui concerne les emplois dans la filière, GreenYellow estime que le Plan de relance et l’accélération de la transition écologique devraient favoriser la création d’emplois, en particulier pour les nouveaux entrants sur le marché du travail. Il rappelle qu’en 2018, les énergies renouvelables ont permis d’employer 11 millions de personnes à travers le monde, soit 6,80% de plus que l’année précédente, et que la filière du photovoltaïque est de loin la filière qui génère le plus d’emplois puisqu’elle représente 1/3 des personnes embauchées dans les EnR dans le monde. Pour stimuler cette dynamique en France, il propose d’instaurer un système d’exonération de charges sociales sur les emplois « verts » pour les jeunes de moins de 25 ans, pendant 3 ans ou encore d’encourager la formation en mettant en place des formations courtes et certifiantes dans le domaine du montage, de l’installation, de la maintenance et l’exploitation des centrales solaires, et ce, en particulier dans les DOM.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...