Armor annonce 26 % de conversion énergétique pour ses cellules organiques PV

Share

Armor solar power films, fabricant français de photovoltaïque organique (OPV – organic photovoltaics), annonce avoir atteint 26% de rendement en environnement faible luminosité pour une cellule solaire organique ASCA, son film photovoltaïque organique souple et semi-transparent. « Le résultat a été obtenu en interne avec nos moyens de R&D et de mesures en partenariat avec notre partenaire taïwanais Raynergy Tek, spécialiste des matériaux semi-conducteurs organiques pour l’OPV, qui nous a fourni ses dernières générations de formulations de polymères photosensibles », détaille John Fiske, directeur du développement commercial des segments de marchés sensor et IoT (capteurs et internet des objets), interrogé par pv magazine France.

Pour cela, des échantillons de petites cellules de polymères ont été testés dans le laboratoire de Kitzingen (Allemagne) sous une source d’éclairage LED homogène de 1000 lux et à une température de 2700 K au niveau des LED. Les cellules ont alors rendu une efficacité de conversion de 26%. « Il s’agit d’un doublement du rendement indoor de nos modules de production actuels », se satisfait John Fiske. Quant à savoir quand elles pourront être mises en application et commercialisées sur des modules de production, le directeur commercial l’envisage à un horizon de quatre à cinq ans.

A l’heure actuelle, la technologie solaire d’Armor est principalement utilisée pour alimenter en électricité les petits objets connectés en intérieur, dans des environnements où la luminosité est faible (à partir de 200 lux), comme les capteurs de température, les détecteurs de présence, les trackers de géolocalisation de biens, d’équipements médicaux ou de personnes… « Cela permet de les rendre totalement autonomes ou a minima d’améliorer leur autonomie pour augmenter leur durée de vie et réduire la maintenance et le changement des piles », souligne John Fiske. A titre d’exemple, Armor solar power films a installé sur son site industriel son film photovoltaïque organique ASCA qui alimente des capteurs surveillant en temps réel la température et l’humidité ambiante de la ligne de production.

« Ce nouveau rendement énergétique nous offre également la possibilité d’utiliser nos OPV sur des produits électroniques plus énergivores, comme les montres connectées ou autres capteurs surveillant des constantes vitales », poursuit John Fiske. Selon l’institut de statistiques allemand Destatis, cité dans un communiqué de presse publié par Armor, le marché des objets connectés est en plein croissance. On estime que 127 nouveaux équipements sont connectés chaque seconde et qu’il y aura 75 milliards d’objets connectés en service dans le monde d’ici 2025. Pour l’entreprise nantaise, il est donc urgent de répondre au défi environnemental que représentent la fabrication et le recyclage de ces milliards de piles non rechargeables et de rendre ces équipements électroniques plus autonomes.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

Anker dévoile une nouvelle solution de stockage domestique tout-en-un
12 juillet 2024 La solution de stockage domestique a une capacité allant jusqu'à 30 kWh et est disponible en configuration monophasée et triphasée.