Le solaire flottant pourrait bénéficier de la stratégie de l’UE sur les énergies renouvelables en mer

Share

Alors que l’énergie éolienne domine logiquement la stratégie de la Commission européenne en matière d’énergie renouvelable offshore en matière d’énergie renouvelable offshore dévoilée par la Commission européenne, le document publié jeudi note également les différents pots de financement de l’UE qui pourraient soutenir le développement solaire basé sur l’océan.

Le document de travail propose de porter la capacité de production éolienne en mer de l’Europe de 12 GW actuellement à au moins 60 GW d’ici à 2030 et à 300 GW d’ici à 2050. Sur la même période, le plan dont l’investissement est évalué à 800 milliards d’euros envisage également 1 GW d’autres capacités d’énergies renouvelables offshore d’ici 2030 et 40 GW provenant de l’énergie océanique et d’autres technologies émergentes telles que l’énergie éolienne flottante et l’énergie solaire flottante d’ici 2050.

Si le PV océanique ne représente actuellement en Europe que 17 kW de projets pilotes, son usage déjà répandu sur les plans d’eau intérieurs lui confère une longueur d’avance par rapport à d’autres technologies rivales, telles que l’énergie marémotrice et houlomotrice et la conversion de l’énergie thermique des océans.

La stratégie sur les énergies en mer, qui sera examinée par le Parlement européen et le Conseil des ministres, mentionne de nombreuses sources de financement pour les énergies renouvelables en eau libre, y compris l’utilisation du fonds de 673 milliards d’euros dans le cadre de l’instrument Next Generation EU.

Cet argent pourrait être dépensé dans les infrastructures portuaires, les connexions au réseau et la rationalisation des formalités administratives, indique le document de la commission. Les autres sources de financement des énergies renouvelables offshore comprennent le programme InvestEU, les prêts de la Banque européenne d’investissement et le soutien du mécanisme pour l’interconnexion en Europe pour les projets transfrontaliers. Les fonds débloqués au titre du mécanisme de financement des énergies renouvelables à compter du 1er janvier permettront aux États membres de l’UE sans littoral d’investir également dans des installations offshore, a déclaré la commission, et la recherche pourrait être soutenue par le programme-cadre Horizon Europe et du Fonds d’innovation. Les États membres éligibles au Fonds de modernisation de l’UE pourraient également consacrer ce financement aux énergies renouvelables offshore. Dans le cadre de la stratégie en matière d’énergies renouvelables offshore, un premier appel d’offres à l’échelle de l’UE pour la capacité du projet serait organisé l’année prochaine.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...