CNR N’CO, une nouvelle plateforme collaborative en faveur de la transition énergétique

Share

« Ensemble, avançons vers une transition écologique plus active » peut-on lire en page d’accueil de CNR N’CO, la toute nouvelle plateforme collaborative lancée par CNR. Ce site Web entend effectivement favoriser la co-construction de projets, que ce soit pour le développement de parcs PV et de centrales éoliennes, pour la conception de modes de transport durable, ou encore pour la revente d’énergie renouvelable.

Plus globalement, CNR N’CO combine l’intégralité des offres de collaboration de CNR dans les domaines de l’énergie verte, du portuaire et de l’ingénierie hydroélectrique. La plateforme s’adresse ainsi à de multiples acteurs : collectivités, entreprises, industriels, particuliers, laboratoires de recherche, écoles et, bien sûr, producteurs d’énergie renouvelable cherchant à optimiser leur stratégie de revente.

« La démarche CNR N’CO est née d’une conviction : c’est en faisant preuve d’agilité et en conjuguant les talents que nous pourrons faire bouger les lignes et avancer vers une transition écologique plus active. Chez CNR, le “faire ensemble” est au cœur de notre modèle, nous savons co-construire des solutions avec nos partenaires et tous les acteurs des territoires. À travers cette démarche, notre objectif est de proposer une offre de services originale qui corresponde aux besoins actuels et futurs de nos clients, pour répondre aux enjeux de la transition écologique et participer à la création d’un monde énergétique plus vertueux » explique Frédéric Storck, directeur transition énergétique et innovation chez CNR.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...