Engie annonce le développement de 2 GW de capacités renouvelables au Chili

Share

Engie prévoit de développer un portefeuille d’énergies renouvelables de 2 GW au Chili. Cela représente 1 GW supplémentaire depuis la dernière annonce en 2019. À ce jour, 0,6 GW est déjà en construction. Le groupe industriel énergétique français a par ailleurs réaffirmé son engagement de fermer six unités – soit 0,8 GW – alimentées au charbon et de convertir les trois unités les plus récentes – soit 0,7 GW – au gaz ou à la biomasse, d’ici 2025. À ce jour, deux installations ont déjà été fermées en 2019.

Ainsi, le plan complet de transformation des opérations d’Engie au Chili prévoit un investissement de 1,5 milliard d’€ afin de permettre au groupe de réduire de 80% ses émissions de CO2 dans le pays d’ici 2026.

Aligné avec la stratégie de décarbonation du Chili, Engie a, en outre, réaffirmé son engagement en faveur de la production d’hydrogène vert. Dans ce pays, l’entreprise est la seule à avoir développé trois projets pilotes dans le pays : HyEx, en collaboration avec Enaex pour développer l’ammoniac vert ; Hydra, pour promouvoir la mobilité des camions dans le secteur minier ; et une initiative avec Walmart qui impliquera l’utilisation de 149 grues alimentées à l’hydrogène vert.

« Nous sommes engagés à agir pour accélérer la transition vers la neutralité carbone. Notre collaboration avec le Gouvernement chilien nous positionne en première ligne pour soutenir la décarbonation du pays. La sortie totale du charbon et la promotion des énergies renouvelables, dont l’hydrogène vert, démontrent notre engagement à contribuer au développement durable du Chili » affirme Catherine MacGregor, directrice générale d’Engie dans un communiqué publié à cette occasion.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...