Sept bailleurs sociaux regroupés pour structurer une filière rénovation avec ENR en Hauts-de-France

Share

Animé par l’Union Régionale pour l’Habitat (URH) Hauts-de-France, ce projet interbailleurs vise à développer une approche qui contribuera, à la fois, à préserver de façon durable les locataires HLM de la hausse des coûts de l’énergie et les protéger de la précarité énergétique, à pérenniser la vocation sociale du parc HLM par une garantie de performance long terme et à redonner une attractivité et un nouveau cycle de vie aux logements, précise un communiqué de Rev3 (la troisième révolution industrielle), la démarche collective de la région septentrionale de la France.

Le parc social des Hauts de France, plus ancien qu’ailleurs en France, est particulièrement concerné par les risques de la précarité énergétique Or, le rythme et les modes de réhabilitations actuels 10 à 12 000 rénovations énergétiques simples par an en moyenne ne permettent pas à ce jour de planifier l’atteinte du niveau de performance du parc requis dans le cadre de la stratégie nationale bas carbone à l’horizon 2050 Avec plus de 170 000 logements énergivore (classés E,F,G) en Hauts de France, la recherche de leviers de massification des rénovations parait incontournable, insiste Rev3.

GIRéØ s’appuie sur la démarche EnergieSprong (saut énergétique en Néerlandais), initiée aux Pays-Bas en 2012 et déployée en France depuis un peu plus de trois ans par GreenFlex, qui vise à accélérer et massifier les rénovations énergétiques très performantes.

Pour ce faire, elle propose un standard de rénovation à la fois simple et ambitieux (zéro énergie garantie), chaque logement E=0 étant un logement qui produit annuellement autant d’énergie renouvelable qu’il en consomme.

Elle se fonde sur une logique de préfabrication et d’industrialisation pour faciliter le changement d’échelle, et qui aligne les intérêts des acteurs de tout l’écosystème. Une fois la rénovation réalisée, l’objectif E=0 vise à produire grâce aux renouvelables en toiture assez d’énergie pour alimenter le bâtiment.

Avec 100 000 logements sociaux potentiellement adaptés à la rénovation Energiesprong en région Hauts de France, les bailleurs représentent un levier de massification important pour le déploiement des rénovations garanties E= 0. Représentant plus de 20 ans de rénovation dans la région, ce marché constitue pour les entreprises près de 20 milliards d’euros soit plus de 10 du chiffre d’affaires annuel du bâtiment dans la région.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...