Plusieurs entreprises françaises choisies pour alimenter l’île grecque d’Halki en énergie verte

Share

D’après pv magazine International

Le ministère grec de l’Environnement et de l’Énergie a signé un protocole d’accord pour un projet qui, espère-t-il, relancera les efforts visant à alimenter les petites îles du pays en énergie verte. Le projet Halki fait ainsi partie d’une stratégie nationale visant à remplacer la production d’électricité diesel sur les îles en reliant les territoires au réseau continental ou en créant des communautés d’énergie verte.

Le projet Halki

La petite île de Halki, dans le sud-est de la mer Égée, près de Rhodes, compte une population permanente d’environ 500 habitants et est alimentée principalement par des générateurs diesel. Les deux îles n’étant pas reliées au réseau continental, l’accord signé vendredi à Athènes établira une ferme solaire de 1 MW pour produire l’électricité de l’île d’Halki. Celui-ci prévoit également le déploiement de véhicules électriques (VE), de points de recharge et d’un réseau de télécommunications 5G.

La société française Akuo Energy et la société britannique Omexom ont été retenues pour développer le projet en effectuant des travaux allant de l’autorisation à la construction et à l’exploitation. Les entreprises amélioreront également l’éclairage public de Halki. Vodafone Grèce, filiale de l’entreprise allemande de télécommunication, installera le réseau 5G et prévoit d’ajouter des chargeurs solaires pour téléphones portables sur l’île. La société de gestion de flotte et de location de véhicules ALD Automotive France détenue par la banque d’investissement Société Générale, et Syggelidis, le concessionnaire grec qui distribue la marque Citroën dans le pays, feront don de véhicules électriques à la municipalité de Halki et aux services de police et de garde-côtes. Enfin, Vinci Energies fait également partie des entreprises retenues dans le memorandum of unterstanding (MoU).

La propriété du parc solaire, des véhicules électriques municipaux et du réseau 5G se fera via la création d’une nouvelle communauté énergétique composée de l’autorité locale et des résidents, a déclaré la secrétaire générale Alexandra Sdoukou à pv magazine, qui a suggéré que les dons des entreprises privées pourraient être conformes à leurs programmes de responsabilité d’entreprise et /ou pour augmenter la notoriété de la marque.

L’Initiative des îles GR-Eco

Le projet Halki entre dans le cadre d’un programme gouvernemental plus large visant à « écologiser » les nombreuses petites îles du pays. L’île voisine de Tilos a hébergé pendant trois ans un mini-réseau d’énergie propre doté d’un stockage par batterie. Eunice Energy, dont le siège est à Athènes, propriétaire du mini-réseau, a déclaré à pv magazine que le système avait dépassé toutes les attentes, faisant de Tilos la première île énergétique intelligente de Grèce.

Malgré cela, l’initiative n’a pas été reproduite ailleurs et Alexandra Sdoukou a déclaré que le ministère veillerait cette fois à ne pas reproduire la même erreur. « Halki n’est qu’un début et sert d’expérimentation à notre nouvelle initiative GR-Eco Islands, qui vise à relier le secteur privé aux communautés locales, en les encourageant à travailler ensemble et à trouver des solutions communes qui favorisent les nouvelles technologies et l’énergie à faible émission de carbone. pratiques », a-t-elle déclaré. Alors que les habitants de Halki passeront à l’énergie verte en grande partie gratuitement, Alexandra Sdoukou a cependant averti que cela pourrait ne pas être le cas pour les projets futurs, le ministère de l’Énergie cherchant actuellement à identifier des communautés similaires qui souhaiteraient travailler avec des entreprises du secteur privé pour introduire des systèmes d’énergie communautaire.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

L’action du développeur solaire résidentiel SunPower s’effondre de 70 %
23 juillet 2024 Le cours de l'action du développeur américain d'installations solaires en toiture, appartenant à 32 % à TotalEnergies, est passé sous la barre des 1 $...