Au bord de l’effondrement, le Liban a ajouté près de 14 MW de solaire en 2020

Share

D’après pv magazine International

Le Centre libanais pour la conservation de l’énergie (Lebanese Center for Energy Conservation, LCEC) a déclaré que la capacité solaire cumulée dans le pays s’élevait à 89,84 MW à la fin de l’année dernière. Bien que ce chiffre soit inférieur à l’objectif national de 100 MW de photovoltaïque en 2020, le fait d’avoir réussi à installer 13,76 MWc de nouvelles capacités l’année dernière semble toutefois remarquable, étant donné que le Liban est au bord d’un effondrement économique et politique.

Le directeur exécutif du LCEC, Rani Al Anchkar, a ainsi déclaré à pv magazine qu’au moins 865 systèmes avaient bénéficié du système de facturation nette dédié au PV sur toiture, constituant l’épine dorsale de l’énergie solaire libanaise. Cependant, les tentatives du gouvernement pour attirer des projets à grande échelle n’ont jusqu’ici pas porté leurs fruits.

Au bord de l’effondrement

L’échec du Liban à effectuer un paiement obligataire en juillet 2020 a conduit à son premier défaut souverain. Avec la montée en flèche de la dette nationale et la chute de la livre libanaise à des niveaux record, l’approvisionnement de la population en produits de base s’avèrent de plus en plus compliquée provoquant des troubles parmi la population, qui accusent les politiques de mauvaise gouvernance, de corruption et d’incompétence. Ces critiques ont semblé tragiquement confirmées le 4 août 2020, lorsqu’une grande quantité de nitrate d’ammonium qui avait été stockée sans mesures de sécurité suffisantes dans le port de Beyrouth a explosé, tuant au moins 218 personnes et laissant environ 300 000 habitants sans-abri.

La communauté internationale, dirigée par la France et l’Union européenne, a clairement indiqué qu’il n’y aurait pas d’aide financière pour le Liban tant qu’il n’y aurait pas un gouvernement prêt à réformer l’économie, y compris le marché de l’énergie. Pendant ce temps, les citoyens libanais sont quotidiennement confrontés à de graves pénuries de médicaments, de carburant et d’électricité et la monnaie nationale a perdu environ 90 % de sa valeur par rapport au dollar, entraînant une hyperinflation.

Les utilisateurs d’électricité cherchent désormais soit à faire fonctionner des générateurs diesel, soit à installer des systèmes solaires et batteries. Les prix exorbitants du diesel sur le marché noir ont en effet entraîné une demande sans précédent de systèmes solaires et de stockage. Cependant, les vendeurs de systèmes photovoltaïques et de batteries domestiques exigent le paiement en devises étrangères, ce qui fait monter les prix hors de portée de nombreux citoyens. Le rapport du LCEC sur l’état du solaire libanais en 2020 est attendu bientôt, mais ce sont les chiffres relatifs à 2021, attendus à la fin de l’année prochaine, qui pourraient révéler l’ampleur de toute augmentation des systèmes solaires et de stockage à petite échelle.

La facilité de financement de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables du Liban de 80 millions d’euros, qui offrait des prêts à faible taux d’intérêt pour permettre aux entités du secteur privé d’installer des mesures d’efficacité énergétique et d’énergie renouvelable, « a expiré fin 2020, principalement en raison de la dévaluation de la monnaie et de la crise économique », a déclaré Al Anchkar à pv magazine. Le programme, lancé en 2018, avait été financé par le prêteur de l’UE, la Banque européenne d’investissement et l’agence française de développement, les prêts étant coordonnés par la Banque centrale du Liban.

Des systèmes solaires photovoltaïques détruits

Le LCEC finalise également un rapport sur la douzaine de systèmes solaires endommagés lors de l’explosion du port de l’année dernière, dont un générateur de 220 kW. L’agence a déclaré qu’au moins une douzaine de panneaux solaires supplémentaires avaient été endommagés lors de la catastrophe (voir carte).

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...