Comment Metro France solarise ses magasins et en fait bénéficier clients et employés

Share

Depuis 2017, Metro France s’est lancé dans une démarche volontaire RSE visant à réduire de 40 % ses émissions de CO2 d’ici à 2030 grâce à une réorientation de son sourcing énergie. « Nous avons déjà signé un PPA avec un parc éolien en Eure-et-Loire, a rappelé Franck Dubray, Energy manager de Metro France, pendant la conférence. Et nous avons la volonté d’en signer d’autres ». En outre, le grossiste alimentaire d’origine allemande a également conclu en partenariat avec Reservoir Sun le plan Sun 22, qui vise à solariser une quinzaine de sites avant la fin 2022. Réalisée en en tiers investissement, l’installation de 7 000 modules sur les auvents des magasins, représentant une surface de 13 000 m2 pour une puissance de 2,4 MWc, permettre de produire 3 GWh d’électricité verte par an, soit de quoi couvrir 15 % de la consommation annuelle des sites.

Jusqu’à présent, six sites sont opérationnels : Trappes (81,4 kWc), Vaulx-en-Velin (239 kWc), Marseille, Béziers (66 kWc), Périgueux (56,1 kWc) et Pau (66 kWc). En prenant l’exemple de Marseille, Ulysse Pierot, Développeur photovoltaïque grands comptes pour Reservoir Sun et chef du projet Metro France, a rappelé les contraintes inhérentes à la construction de ces centrales sur ce type de site. « Nous avions certaines contraintes de construction, en particulier sur les renforts de charpente, afin de poser les panneaux sur les auvents de parking, a-t-il décrit. Le tout devant se faire avec un impact minimal, afin de ne pas perturber le fonctionnement du magasin, que ce soit au niveau des employés et des clients ».

Un jeu concours et un financement participatif

Conscient de ces désagréments pendant la construction, Metro France a d’ailleurs mis en place une démarche originale, visant à faire de ces systèmes d’autoconsommation un outil de marketing interne et externe. Ainsi, un des moyens de communication auprès du personnel de Metro a été de les impliquer, avec l’ouverture d’environ 10 % du capital des projets à un financement participatif, via Lendosphere. « Le retour d’investissement sera de cinq ans, pour un taux de retour supérieur à celui d’un Livret A, a précisé Franck Dubray. Nous aurons sûrement plus de demandes que d’offres et ce sera peut-être l’occasion d’ouvrir une seconde campagne ».

Afin d’apporter de la visibilité au projet, cette fois auprès de ses clients, Reservoir Sun et Metro ont également conçu un jeu concours, permettant à trois entreprises de remporter l’installation gratuite d’un kit d’autoconsommation. Après avoir présenté leur projet, les gagnants seront choisis par un jury constitué d’employés de chez Metro et d’élus locaux.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...