Meyer Burger va ouvrir une usine de modules solaires de 400 MW aux États-Unis

Share

D’après pv magazine international.

La société suisse Meyer Burger a annoncé son intention d’ouvrir une usine de production pour fabriquer des modules solaires à hétérojonction aux États-Unis.

La capacité de production initiale de l’installation sera de 400 MW, avec la possibilité d’atteindre une capacité de plusieurs gigawatts. Au démarrage, elle sera en mesure de fabriquer des modules solaires pour des applications résidentielles, commerciales/industrielles sur les toits et à l’échelle des services publics. La production devrait débuter d’ici la fin 2022 et l’installation est susceptible de créer des centaines d’emplois.

Bien que le choix du site définitif n’ait pas encore été arrêté, la société a déclaré que ce projet d’expansion s’inscrivait dans le cadre de son engagement à produire des modules à proximité de ses clients et à s’approvisionner auprès de fournisseurs régionaux. Elle a également déclaré vouloir réduire les émissions liées au transport et en optimisant l’empreinte carbone de ses modules solaires.

La société suisse espère trouver un site d’ici la fin de l’année, pour pouvoir lancer la construction de son usine au plus vite. Ses principaux critères de sélection porteront sur les installations disponibles, les cadres réglementaires et fiscaux, les programmes de développement économique locaux et étatiques, l’accès à une main-d’œuvre qualifiée, la proximité des infrastructures de transport, l’approvisionnement en énergie renouvelable et les engagements locaux.

Pour le président de Meyer Burger Americas, Ardes Johnson, il est crucial pour les États-Unis de développer une chaîne d’approvisionnement nationale et de se défaire de la lourde dépendance à l’égard des fournisseurs d’équipements basés en Asie. Les problèmes de chaîne d’approvisionnement et les retards d’expédition deviennent en effet une question primordiale pour l’industrie solaire. Une approche locale pourrait limiter les retards ou les contraintes de livraison et offrir une certaine flexibilité aux clients.

En Allemagne, l’entreprise veut faire passer sa capacité de production de cellules solaires de son site de Bitterfeld de 400 MW aujourd’hui à 1,4 GW d’ici à la fin de 2022. Dans sa deuxième usine allemande, à Freiberg, une capacité totale de modules de 1 GW devrait être atteinte à la fin de l’année prochaine, contre 400 MW actuellement. Les deux usines allemandes sont entrées en service il y a quelques mois.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...