Au Kenya, Greenlight Planet récolte 65 millions d’euros pour déployer ses systèmes solaires résidentiels hors réseau

Share

« 600 millions de foyers hors réseau dépenseront plus d’un millier de dollars chacun pour des lampes à pétrole enfumées et émettrices de carbone pour l’éclairage domestique au cours de la prochaine décennie », a expliqué Anish Thakkar, co-fondateur de Greenlight Planet Kenya dans un récent communiqué. « Beaucoup d’entre eux ont simplement besoin d’un financement d’achat à court terme pour pouvoir s’offrir l’un de nos systèmes solaires Sun King propres sur le toit afin d’éclairer leur maison et alimenter leurs appareils électroménagers comme leur téléphone ou un téléviseur. »

Pour répondre à cette problématique, Greenlight Planet a imaginé un financement « par répartition » afin de permettre aux ménages les plus modestes de s’équiper. Dans le détail, le ménage fait l’acquisition de l’un des systèmes solaires domestiques hors réseau avec stockage proposé par le fabriquant américain, auprès d’un distributeur agréé. Durant une durée de temps fixe, allant jusqu’à une vingtaine de semaines, le foyer s’acquitte d’une redevance hebdomadaire en monnaie locale, facilitée par les différents moyens de paiements disponibles. A l’instar d’un modèle de leasing, le ménage devient propriétaire de l’installation solaire à la fin de la période définie.

Pour stimuler ce modèle et assurer une stabilité financière malgré les variations potentielles des taux de change, la branche d’activité kenyane de Greenlight Planet vient de récolter près de 65 millions d’euros sous forme d’une facilité de financement accordée par Standard Bank Group, Citi, CDC Group et Norfund – ces deux derniers étant déjà actionnaires de l’entité. L’enveloppe sera versée en shillings kenyans et permettra à Greenlight Planet Kenya de déployer ses minis systèmes solaires hors réseau dans tout le pays avec l’objectif, à échelle globale, d’équiper 10 millions de foyers supplémentaires dans le monde d’ici 2026. Pour ce faire, Greenlight Planet se tourne de manière croissante vers le financement numérique.

 

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.