Enel obtient un soutien de l’UE pour passer son usine italienne de modules PV à hétérojonction à 3 GW

Share

D’après pv magazine International

La société d’énergie renouvelable et fabricant de modules photovoltaïques solaires Enel Green Power, une unité de la compagnie d’électricité italienne Enel, a obtenu une somme dont le montant n’a pas été dévoilé de la part de l’Union européenne pour faire passer son usine de modules à hétérojonction de 200 MW à Catane, dans le sud de l’Italie, à 3 GW.

L’annonce, faite par la Commission européenne, a révélé que sept projets dont le coût total en capital est supérieur à 7,5 millions d’euros ont été sélectionnés pour un financement dans le cadre du premier appel du Fonds d’innovation pour les projets à grande échelle.

« La technologie innovante d’hétérojonction bifaciale garantit des performances plus élevées par rapport aux modules conventionnels, grâce aux caractéristiques intrinsèques de la structure bifaciale avancée qui permet de maximiser la production d’énergie tout en minimisant le coût de l’électricité (LCOE) dans les installations à l’échelle des services publics, a déclaré la Commission dans un communiqué. En outre, le projet vise à permettre l’application de la structure tandem aux cellules solaires B-HJT, afin de surmonter la limite imposée par le silicium liée à sa bande interdite ».

Bruxelles a souligné que le projet d’Enel vise à soutenir le leadership technologique européen dans les modules et cellules photovoltaïques de nouvelle génération et qu’il aura un impact positif sur l’ensemble de la chaîne de valeur photovoltaïque. De son côté, Enel n’a pas encore réagi à cette annonce.

La société a commencé à produire dans l’installation de 200 MW en octobre 2019. Elle a investi environ 80 millions d’euros pour relancer l’usine, qui a été construite en 2011 avec le fabricant japonais d’électronique Sharp et l’entreprise franco-italienne de semi-conducteurs STMicroelectronics. Enel a pris le contrôle total de l’usine en juillet 2014. À l’époque, l’usine était destinée à produire des modules photovoltaïques en silicium à couches minces et à jonctions multiples.

La reprise de la production a été financée en partie par le programme européen de recherche et d’innovation Horizon 2020 avec le ministère italien du Développement économique, le gouvernement régional sicilien et des incitations au développement de la Smart Factory 4.0.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...