La BEI accorde un prêt pour 430 MW de projets solaires et éoliens en Espagne et au Portugal

Share

La Banque européenne d’investissement (BEI) a signé le 3 février un accord portant sur des prêts unitranche de 100 M€ pour cofinancer des projets d’énergie solaire photovoltaïque et éolienne en Espagne et au Portugal entre 2021 et 2024. Ce premier financement contribuera à la création d’environ 430 MW de nouvelles capacités. L’intérêt est que les projets concernés n’auront pas besoin de conclure des accords d’achat d’électricité (PPA) pour en bénéficier.

En outre, le programme d’investissement contribuera à créer 720 emplois au cours de sa phase de mise en œuvre, renforçant la reprise économique de ces régions fortement pénalisées par la pandémie de Covid-19. « Les marchés espagnol et portugais présentent un potentiel énorme en matière d’énergies renouvelables. En tant que banque de l’UE, nous sommes heureux d’apporter tout notre appui aux investissements qu’il y a lieu de mettre en œuvre pour atteindre les objectifs de production d’énergie à partir de sources renouvelables et de décarbonation de l’économie », souligne Ricardo Mourinho Félix, vice-président de la BEI.

200 millions d’euros sur les trois prochaines années

La banque européenne sera le principal bailleur d’un fonds géré par Ben Oldman. Ce gestionnaire d’investissements alternatifs prêtera les fonds en tant que prêts relais aux bénéficiaires finaux, sous la forme de dette de premier rang, le plus souvent par l’intermédiaire de sociétés de projet (SPV) créées aux fins de la mise en œuvre. « L’un de nos axes d’action reste le financement relais dans les secteurs où il existe un besoin manifeste de capital transitoire. En l’occurrence, le nouveau programme de financement relais, en collaboration avec la BEI, offre une solution innovante et nécessaire pour promouvoir le développement de l’énergie verte en Espagne et au Portugal », ajoute Isaac Benzaquen, fondateur de Ben Oldman.

« Simples et rapides à mettre en place, les prêts relais comblent le déficit de financement auquel sont confrontés de nombreux promoteurs de projets de taille moyenne, en leur donnant accès aux fonds dont ils ont besoin pour passer de l’étape du « prêt à construire » à la phase opérationnelle, accélérant ainsi la mise en œuvre des projets », justifie en effet la BEI dans un communiqué. Ces prêts seront financés à parts égales (50:50) par des obligations subordonnées souscrites par des investisseurs (jusqu’à 100 M€) et par le prêt de rang privilégié octroyé par la BEI (jusqu’à 100 M€).

L’objectif sera ainsi d’émettre, sur les trois prochaines années, 200 millions d’euros sous forme de six à dix prêts unitranche en faveur de trois promoteurs bénéficiaires au minimum.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...