La société de gestion canadienne Brookfield lance une OPA à 6,1 milliards d’euros sur Neoen

Share

Les pépites françaises dans les renouvelables continuent d’attirer les fonds d’investissement et de gestion. La société de gestion canadienne Brookfield a en effet annoncé jeudi 30 mai être entrée en négociations exclusives avec les principaux actionnaires de Neoen en vue d’acquérir 53,32 % du capital du producteur d’énergies renouvelables, au prix de 39,85 euros par action. Ce montant implique une valorisation de 6,1 milliards d’euros pour 100% des actions. « L’acquisition de Neoen conforte la dimension mondiale de Brookfield, tout en diversifiant ses activités sur les marchés clés des énergies renouvelables et en lui apportant une expertise significative dans la technologie de stockage par batterie », a justifié Connor Teskey, CEO, Renewable Power & Transition chez Brookfield Asset Management.

De son côté, le conseil d’administration de Neoen a accueilli favorablement et à l’unanimité la proposition de Brookfield et a nommé Finexsi en tant qu’expert indépendant auprès du conseil d’administration de l’entreprise. Pour l’entreprise cotée à la Bourse de Paris depuis 2018, l’acquisition par Brookfield renforcerait en effet ses moyens d’investissements. « Brookfield va accompagner notre société dans une nouvelle phase de sa croissance, et permettre à Neoen de renforcer encore sa stature : celle d’un acteur global, leader dans la production d’énergie renouvelable », estime Xavier Barbaro, président-directeur général de Neoen.

Dans le détail, la transaction se déroulera en trois étapes : avec l’acquisition des 53,32 % des titres Neoen, Brookfield qui est à la tête de plus de 925 milliards de dollars, rachètera les participations détenues par le fonds d’investissement Impala (42,17 % du capital), le FSP (Fonds stratégique de participations), Xavier Barbaro et d’autres actionnaires. Ensuite, Brookfield Renewable Holdings déposera une offre publique d’achat obligatoire aux mêmes conditions financières sur les actions restantes du groupe français. Enfin, il devrait mettre en œuvre une procédure de retrait obligatoire de la Bourse de Paris.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.