Crédit Mutuel Arkéa et la BEI financent des projets d’énergies renouvelables pour 400 M€

Share

Le Crédit Mutuel Arkéa et la Banque européenne d’investissement (BEI) ont officialisé le 10 février la signature d’un nouveau partenariat afin de financer des projets d’énergies renouvelables. Au total, ce sont 400 millions d’euros – 200 M€ provenant du Crédit Mutuel Arkéa et 200 M€ accordés par la BEI – qui seront consacrés aux projets liés aux énergies renouvelables en France, voire dans d’autres États membres de l’Union européenne. Présents sur l’ensemble du territoire, ce sont les Centres d’affaires d’Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels qui se chargeront de l’octroi des prêts pour un montant maximum de 50 M€ par projet.

Les porteurs de projet, quelle que soit leur taille, y compris des sociétés regroupant plusieurs acteurs, publics ou privés, se verront proposer, grâce à l’intervention de la BEI, des financements à coût avantageux, assortis de modalités de remboursement souples, pour financer des investissements contribuant au développement économique et durable du territoire. Ils portent sur l’élaboration, la construction et l’exploitation d’installations photovoltaïques solaires (au sol ou en toiture), de parcs éoliens terrestres, ainsi que sur d’autres technologies liées aux énergies renouvelables (énergie hydroélectrique, énergie géothermique, biomasse…). « Banque du climat de l’Union européenne, la BEI est pleinement dans son rôle en facilitant via son action commune avec ses partenaires bancaires, le financement de projets d’investissement visant à lutter contre le réchauffement climatique », s’est réjoui Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

L’action du développeur solaire résidentiel SunPower s’effondre de 70 %
23 juillet 2024 Le cours de l'action du développeur américain d'installations solaires en toiture, appartenant à 32 % à TotalEnergies, est passé sous la barre des 1 $...