Détails sur l’appel d’offres de 1000 MW solaire lancé en Algérie

Share

Le 29 décembre 2021, le Ministère algérien de la transition énergétique et des énergies renouvelables, via la Société algérienne des énergies renouvelables (SHAEMS), a lancé l’appel d’offres Solar1000 MW. Celui-ci consiste à identifier des opérateurs chargés de la réalisation et l’exploitation de plusieurs centrales solaires photovoltaïques d’une capacité totale de 1000 MW, de la réalisation des installations d’évacuation et de raccordement de ces centrales au réseau électrique national, ainsi que de la commercialisation de l’énergie produite issue de ces centrales. Les candidats ont jusqu’au 30 avril 2022 pour envoyer leurs Offres Techniques et Financières.

La SHAEMS a identifié et réservé des terrains potentiels correspondant à chaque centrale, dont les points d’injections de l’énergie à produire ont été confirmés. L’implantation des centrales électriques se fera essentiellement en direction des régions des wilayas du Sud à savoir, Bechar, Meghaïr, El Oued, Touggourt et Ouargla, sur ces sites :

  • centrale de Bechar de 50 MW dans la localité de Bni Ounif, superficie 150 hectares, avec un poste électrique 60/30 kV situé à 2,9 km ;
  • centrale de Ouargla de 100 MW dans la localité de Ain El Beida, superficie 200 hectares, avec un poste électrique 220/60 kV, situé à 4 km ;
  • centrale de Laghouat de 300 MW dans la localité de Hassi Delaa, sur une superficie de 600 hectares, avec un poste électrique 400/220 kV, situé à 21 km ;
  • centrale de El Oued de 300 MW dans la localité de Foulia, sur une superficie de 600 hectares, avec un poste électrique 400/220 kV, situé à 4 km ;
  • centrale de Touggourt de 250 MW dans la localité de Tamacine, sur une superficie de 500 hectares, avec un poste électrique 220/60 kV, situé à 25 km.
Emplacement des cinq lots de 50 à 300 MWc.

Image : Ministère De La Transition Energétique Et Des Energies Renouvelables

Chaque candidat peut soumissionner pour un ou plusieurs lots totalisant une capacité cumulée maximale de 300 MW. La commercialisation de l’électricité produite se fera à travers un Contrat de Vente et d’Achat d’Electricité (PPA), conclu pour une durée d’exploitation de 25 ans pour chacune des centrales.

Obligation d’un maximum de contenu local

Par ailleurs, dans le cadre de la stratégie mise en œuvre par le Ministère de la transition énergétique et des énergies renouvelables pour l’encouragement et la promotion de l’industrie locale de la filière solaire photovoltaïque en Algérie, les soumissionnaire ont l’obligation d’utiliser le maximum de biens et de services locaux algériens pour la construction et l’exploitation et maintenance des centrales et des dispositifs d’Interconnexion externes. Le cahier des charges précise une liste d’équipements et produits qui pourraient faire objet d’une acquisition auprès de fabricants nationaux, sans qu’elle soit « exhaustive » : armatures métalliques, structures de passage de câbles, câbles de toute catégorie, panneaux solaires. Ceux-ci doivent être certifiés par des organismes internationaux ou nationaux

Enfin, « la recherche d’un coût du kWh le plus bas possible milite pour un processus de mutualisation maximale des coûts commun. L’objectif étant de permettre aux investisseurs de présenter des offres compétitives », poursuit le document. A ce titre, la stratégie de réalisation a été arrêtée sur la base des principes suivants : la sélection des meilleurs sites d’implantation des centrales électriques ; le lotissement du projet et morcellement des assiettes de terrains ; la stratégie de raccordement des centrales au réseau électrique. Dans une interview à pv magazine effectuée en octobre 2021, Mouloud Bakli, président du groupe de réflexion algérien Club Energia, avait indiqué que les offres pourraient se situer entre 5 dinars/kWh (0,032 €) et 7 dinars/kWh (0,044 €).

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...