Nextracker dévoile un tracker tout-terrain

Share

D’après pv magazine Etats-Unis

Si la baisse des coûts observée dans l’industrie solaire au cours des dix dernières années a permis à cette ressource de se développer de manière exponentielle, cette croissance a aussi entraîné un problème qui risque de s’aggraver dans le futur : les terrains plats et réguliers sont de moins en moins disponibles.

Lorsque les développeurs ont besoin de créer un terrain plat, ils se tournent traditionnellement vers le terrassement, un processus bien établi qui consiste à excaver la terre pour créer une zone uniforme. Cette nécessité est également exacerbée par le recours aux trackers à axe unique, qui apportent des gains de rendement des projets solaires jusqu’à 35 % supérieurs à ceux des systèmes conventionnels, mais qui exigent que les rangées de panneaux montés sur eux soient exactement à la même hauteur et au même angle, ce qui nécessite d’importants travaux de terrassement et des pieux de fondation plus longs, autant d’éléments qui augmentent les coûts du projet. Les promoteurs confrontés à un profil de terrain irrégulier peuvent ainsi se voir imposer des coûts de terrassement de plus de 5 % du budget total du projet.

Ayant entendu ces préoccupations relatives au nivellement des parcelles revenir sans cesse dans les conversations avec ses clients, Nextracker a décidé de s’attaquer à ce problème. La société a ainsi créé le NX Horizon-XTR, un tracker mono-axe qui brise le paradigme de la conception en “ligne droite” et qui a été conçu spécifiquement pour les projets situés sur des sites difficiles et irréguliers. « Le point de départ est venu d’un client, Swinerton (aujourd’hui SOLV), qui nous a dit il y a environ trois ans et demi : “Votre tracker s’adapte beaucoup mieux au terrain que ce que vous autorisez dans les spécifications, et nous pensons que cela peut avoir beaucoup de valeur” », se souvient le PDG et fondateur de Nextracker, Dan Shugar, dans une interview exclusive avec pv magazine.

À partir de cette observation, l’équipe de Nextracker a donc décidé de transformer une particularité inexploitée en un argument principal de vente. Et cela a été rendu possible par le fait que chaque tracker Nextracker possède un moteur autonome, ce qui permet à chaque rangée d’une installation de fonctionner indépendamment des autres, ce que l’on appelle le suivi adaptatif.

Suite à un remaniement complet de la conception traditionnelle des trackers, les modules d’une même rangée ne sont plus placés sur un plan standard mais peuvent être programmés pour suivre des angles différents des modules adjacents et des autres rangées, pour s’adapter parfaitement aux ondulations du sol.

Grâce à cela, les sites équipés du NX Horizon-XTR ont enregistré une réduction de 30 à 90 % des travaux de terrassement, ce qui a permis de réduire considérablement les dépenses d’investissement. Par ailleurs, moins de travaux de terrassement signifie également moins de perturbation du site naturel. « Les délais d’instruction des dossiers sont réduits, et cela permet de faire des économies dans la phase d’exploitation et de maintenance, car il y a moins de problèmes de recul et de gestion de la végétation, souligne Dan Shugar. En effet, la couche arable se trouve dans les strates supérieures de quelques centimètres et cette technologie permet de ne pas retourner la terre ».

Avant de mettre son nouveau produit sur le marché, Nextracker a confié le soin à SOLV et à d’autres partenaires de longue date de tester l’installation sur le terrain et de faire des observations pour l’améliorer. Depuis ces premiers projets pilotes en partenariat, le XTR a désormais été installé sur plus de 3 GW de projets cumulés, et d’autres projets sont en cours de construction ou à un stade avancé de développement dans le monde entier. Parmi les installations existantes utilisant cette technologie, citons les projets Tygate 1 et 2 de la SOLV au Texas, qui représentent respectivement 343 MW et 258 MW, les projets Prospero 1 et 2 de la SOLV au Texas, qui représentent respectivement 379 MW et 326 MW, et le projet Broad River de 68 MW de la SOLV, situé en Caroline du Nord.

Prochaine étape : étudier le potentiel de la technologie sur les terrains en pente. Une étude réalisée en 2021 par Matthias Fripp, professeur agrégé d’ingénierie électrique à l’université d’Hawaï à Manoa, a ainsi montré que le déblocage de pentes allant jusqu’à 20 % permettrait d’atteindre les objectifs de l’île en matière d’énergie renouvelable (100 % d’ici 2045) grâce à l’énergie solaire, ce qui serait la solution la moins coûteuse, tout en préservant la majorité des précieuses terres agricoles de l’île, un des principaux points de discorde entre les promoteurs de projets solaires et les communautés qui les accueillent.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...