Le projet solaire Champ-de-Liveau associe tarif de la CRE et PPA

Share

Le projet de Champ-de-Liveau, dont la construction vient de débuter, consiste à implanter un parc photovoltaïque de 13 014 panneaux solaires sur une ancienne décharge de 8 hectares à Montreuil-Bellay (49). Il atteindra une puissance de 7 MWc et produira environ 8 350 MWh par an. Il est porté par trois acteurs : la SEM Alter Energies, le mouvement national de l’énergie citoyenne Énergie Partagée et le collectif citoyen PEPS. La mise en service est prévue au printemps 2023 sur une durée d’exploitation prévue de 30 ans minimum, après quoi le parc pourra être prolongé, remis à niveau, ou recyclé.

Le projet avait été initialement dimensionné pour accueillir 5 MWc de panneaux solaires. Il a par la suite été agrandi d’une tranche supplémentaire pour atteindre 7 MWc de puissance. Ainsi, la centrale, dont l’électricité produite sera intégralement injectée sur le réseau, se compose de deux tranches :

  • La tranche initiale de 5 MWc est lauréate d’un appel d’offre de la CRE (Commission de Régulation de l’Énergie). Dans ce cadre, l’électricité produite sera vendue à Enercoop (fournisseur d’électricité 100% renouvelable, locale et citoyenne) et à un responsable d’équilibre via un contrat tripartite, lequel sera complété via le mécanisme de complément de rémunération mis en place par l’Etat.
  • L’électricité de la tranche de 2 MWc (soit 2,4 GWh)  sera également vendue à Enercoop, mais via un contrat de 30 ans en PPA (Power Purchase Agreement, littéralement Contrat de gré-à-gré). « Ce contrat en PPA, marquant la volonté des parties prenantes de construire un modèle économique stable et sécurisant, dans le contexte actuel de crise énergétique. Grâce à cette signature et aux prochaines à venir, le fournisseur Enercoop pourra proposer à ses consommateurs des factures reflétant mieux le réel coût des énergies renouvelables », notent les acteurs dans un communiqué.

Afin d’asseoir le caractère territorial de ce projet, deux structures citoyennes y ont été associées. Énergie Partagée Investissement et Ensoleille-sol issue de l’association locale « PEPS » sont actionnaires à hauteur de 15 % chacune, aux côtés d’ALTER Energies qui détient 70 % des parts de la société de projet. Ensemble, ils portent cette installation qui représente un investissement de 6,1 millions d’euros.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...