H2-Industries et Terra Sola signent un protocole d’accord pour fournir de l’énergie verte à plusieurs pays africains

Share

La société américaine H2-Industries, spécialisée dans la production d’hydrogène et le trading, a signé un protocole d’accord avec le développeur suisse de centrales photovoltaïques Terra Sola. Selon ce partenariat de « plusieurs millions de dollars », les deux acteurs s’engagent à co-développer des éco-systèmes de production d’hydrogène alimentés en électricité solaire en Afrique pour « accélérer la transition des industries locales, favoriser l’électrification et stimuler le développement socio-économique de ces pays sélectionnés ». Le nom de ces derniers n’a pas encore été indiqué.

Basé à Zug en Suisse, Terra Sola développe des centrales photovoltaïques à grande échelle, principalement au Moyen-Orient et en Afrique. Par l’intermédiaire de sa branche de développement basée en Algérie, Terra Sola PV Production Algérie, elle est active dans plus de 17 pays sur le continent africain, avec un portefeuille de projets combinés de plus de 10 GW de capacité solaire installée.

De son côté, H2-Industries fournit une solution de stockage de longue durée de l’hydrogène par “porteurs organiques liquides (LOHC)”, une technologie qui consiste à “héberger” l’hydrogène au milieu de molécules de liquides organiques. Elle est plus simple et moins coûteuse à mettre en place que le stockage sous forme liquide qui nécessite de descendre très bas en température. « Elle permet de convertir l’énergie provenant des énergies renouvelables (solaire, éolienne, hydraulique) en hydrogène, le stocker et le transporter via le LOHC, précise la société. Il est ensuite possible de relibérer l’hydrogène pour l’utiliser dans la production d’énergie (via la pile à combustible), pour une utilisation comme matière première dans l’industrie et/ou de la mobilité, ou enfin pour la stabilisation du réseau et/ou la disponibilité de l’énergie hors réseau ».

Selon les deux sociétés, plusieurs développements sont actuellement en phase finale de négociation avec les autorités gouvernementales des marchés cibles et des annonces pourraient se concrétiser au premier trimestre 2023. « Chez Terra Sola, et en particulier dans notre centre africain en Algérie, nous savons que les pays africains présentent une combinaison prometteuse de ressources, d’emplacements favorables et d’administrations engagées, ce qui fait du continent un endroit idéal pour produire de l’énergie renouvelable et pour devenir le centre potentiel de l’économie mondiale basée sur l’hydrogène. L’accord d’aujourd’hui marque la prochaine étape pour Terra Sola après avoir déjà signé plusieurs accords, avec H2-Industries, pour faciliter et accélérer ce développement dans nos pays partenaires », a déclaré Belkacem Haouche, directeur général de Terra Sola Algérie PV Production.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

Apex Energies lève plus de 120 M€ pour construire 250 centrales solaires en toitures et ombrières
18 juillet 2024 D'un montant exact de 125,4 M€, il s'agit du deuxième financement de plus de 100 millions d’euros levé par le groupe et du plus important de son histo...