La vente d’Akuo pourrait intéresser Total Energies

Share

La mise en vente d’Akuo attire l’attention des fonds d’investissement, mais pas que. Comme l’a révélé le journal l’Informé, le 12 avril dernier, Total Energies aurait aussi manifesté son intérêt pour le giron du producteur d’énergies renouvelables.

Les fondateurs d’Akuo ont confirmé en ce début d’année être la recherche d’un « partenaire stratégique » pour abonder, notamment, les financements nécessaires au développement de leur portefeuille de projets qui compte quelque 20 GW à sortir de terre, répartis entre solaire, éolien et hydroélectricité. Ce faisant, la société a mandaté trois banques, à savoir Nomura, Rothschild & Co et Natixis Partners, pour évaluer les offres de rachat correspondantes et leur intérêt stratégique.

Total Energies avec ses 280 milliards d’euros de chiffre d’affaires enregistrés en 2022 et des profits records de près de 19,5 milliards d’euros sur la même année serait donc en capacité de mener à bien cette opération de rachat, qui pourrait valoriser Akuo plus de 2 milliards d’euros. Cela permettrait au groupe d’hydrocarbure d’augmenter exponentiellement son portefeuille renouvelable (qui s’élevait à 1,6 GW de capacité exploitée en janvier 2023) à la faveur d’une seule opération de croissance externe. Pour contexte, les investissements dans les EnR du groupe représentent aujourd’hui moins de 2 % de ses revenus, un ratio très critiqué aussi bien par la société civile que par les actionnaires du groupe pétrolier. Et si Total Energies prévoit de dédier un tiers de ses investissements d’ici 2030 aux énergies bas carbone (dont les solutions de stockage de CO2), environ 30% resteront dédiés au développement de nouveaux projets pétrole et gaz et le reste à la maintenance du portefeuille hydrocarbures.

Le géant a toutefois nié être en lice pour le rachat d’Akuo et affirmé ne pas être associé au processus en cours. Selon nos sources, cet état de fait serait plutôt lié à la frilosité de la direction d’Akuo d’intégrer le groupe controversé dans les négociations. Contactée par pv magazine France, la hiérarchie n’a pas souhaité commenter le processus en cours.

Pour rappel, Akuo compte aujourd’hui un portefeuille en exploitation et construction de 1,5 GW de projets d’énergies renouvelables et de 71,5 MWh de stockage. En 2021, les ventes d’énergie du groupe représentaient l’essentiel du chiffre d’affaires réparties entre l’éolien (49 %), le solaire (30 %) et l’hydroélectricité (7 %).

En 2022, les deux dirigeants fondateurs avaient racheté la majorité des parts de l’entreprise avec le soutien du groupe londonien de capital investissement ICG (Intermediate Capital Group).

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...