L’IPP breton IEL s’ouvre aux investisseurs

Share

Le solaire n’est pas que rentable sur le déploiement d’installations de production d’énergies. Il intéresse aussi les investisseurs. C’est ainsi que la société de gestion d’actifs Infranity, soutenue par l’assureur Generali, a annoncé une prise de participation minoritaire dans l’installateur et le producteur d’énergies renouvelables IEL – Initiatives et Energies Locales.

Cet IPP local est basé à Saint-Brieuc, en Bretagne, et opère dans tout le Grand Ouest. IEL offre des services d’étude, de conception, de réalisation en phase chantier, de maintenance, de dépannage et de recyclage d’installations photovoltaïques. Fondé en 2004, le groupe revendique 147 MW d’actifs en exploitation (en propre), une cinquantaine de mégawatts en construction et un portefeuille de projets en développement d’environ 1.2 GW. Il conçoit, construit, finance et exploite des parcs éoliens et solaires au sol et intervient aussi dans l’installation de centrales solaires en toiture, dites clé en main.

IEL s’adresse en particulier aux agriculteurs pour des hangars photovoltaïques et aux industriels pour des centrales solaires en autoconsommation. Du côté des parcs de production d’énergies renouvelables à plus grande échelle, il vise les collectivités souhaitant accueillir des projets solaire ou éolien sur leurs territoires. Le groupe propose ses services en Bretagne, Pays de Loire, Normandie, Nouvelle Aquitaine, Centre-Val de Loire.

Selon le communiqué relatif à l’opération capitalistique, les fondateurs d’IEL restent majoritaires après l’entrée d’Infranity. L’investissement devrait permettre à l’entreprise de financer le déploiement de son portefeuille d’actifs qui comprend des projets solaires et éoliens.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...