La gigafactory HoloSolis accueille un nouvel actionnaire

Share

Les annonces se multiplient pour la future usine de 5 GW de cellules et de modules photovoltaïques Holosolis à Hambach (Moselle). Après l’arrivée du spécialiste allemand de la métallisation de cellules solaires Heraeus, la gigafactory accueille un nouvel actionnaire, le Nantais Armor Group. Sa participation de l’ordre de 20 % du capital déjà investi lui confère un siège au comité de surveillance aux côtés des actionnaires et fondateurs EIT InnoEnergy, groupe IDEC et TSE. « Après la construction de notre nouvelle usine dédiée aux composants pour batteries près de Nantes, un tel projet est une brique supplémentaire de notre action au service du rétablissement de notre souveraineté énergétique et un générateur d’emplois non délocalisables, deux principes que nous défendons depuis de nombreuses années », a déclaré Hubert de Boisredon, président-directeur général d’Armor Group.

Focus sur les cellules tandem-pérovskite sur silicium

Mais ce sont surtout les perspectives d’un partenariat technique et industriel qui justifient ce rapprochement. En premier lieu, Armor Group contribuera ainsi au développement de panneaux solaires équipés de cellules tandem-pérovskite sur silicium. En effet, si Holosolis prévoit dans un premier temps de commercialiser des modules TOPCon, il prépare déjà le lancement de la future génération de panneaux solaires. Toutefois, ces matériaux ne sont aujourd’hui pas encore suffisamment stables pour être industrialisés à grande échelle. D’où l’intérêt de s’adjoindre le savoir-faire de Armor Group dans le dépôt de couches minces.

« Après avoir concentré pendant plusieurs années nos efforts sur l photovoltaïque organique (OPV), qui s’est avéré être une technologie très prometteuse mais encore peu mature, nous avons décidé d’orienter nos efforts vers les cellules tandem-pérovskite sur silicium de nouvelle génération car la résolution de la crise climatique n’attend pas et qu’il y a urgence à agir », a justifié Hubert de Boisredon, dont l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de 447 M€ en 2022 et qui dit investir chaque année près de 50 M€ en équipements industriels et R&D. Dans ce contexte, rappelons que le groupe vient de se désengager de la production de solutions solaires organiques et de projets architecturaux en vendant sa filiale Asca GmbH au groupe allemand Hering.

Plusieurs levées de fonds prévues en 2024

En outre, l’industriel mettra à profit sa connaissance du marché en France, en Allemagne et plus largement en Europe pour appuyer le développement commercial d’HoloSolis. Enfin, Armor participera au développement de la capacité d’industrialisation d’Holosolis grâce notamment à son expertise dans le commissionnement des machines et à un appui au recrutement.

Fondée en 2022 sur la Communauté d’Agglomération Sarreguemines Confluences, la giga-usine de cellules et panneaux photovoltaïques doit être mise en service dès 2025. Après une première levée de fonds, dédiée au financement des évaluations environnementales, aux études d’impact et à l’ingénierie industrielle, elle vient de clôturer la procédure de consultation publique, préalable à l’obtention des autorisations administratives et du permis de construire. L’entreprise a programmé pour 2024 de nouvelles levées de fonds, rythmant l’avancement de la construction puis la montée en puissance de la production, depuis une capacité de 1,6 GW, au démarrage en 2025, jusqu’à un total de 5 GW en rythme de croisière.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...