Le Conseil mondial de l’énergie solaire va introduire des standards de formation pour les techniciens de l’énergie solaire

Share

D’après pv magazine international.

Le Conseil mondial de l’énergie solaire élabore des normes de formation pour la main-d’œuvre mondiale des techniciens photovoltaïques, en collaboration avec l’Organisation mondiale de l’énergie éolienne.

L’initiative sur les normes de formation solaire permettra d’élaborer des normes sectorielles afin de garantir la sécurité, la qualité et la croissance de la main-d’œuvre dans le secteur de l’énergie solaire photovoltaïque.

Dans un premier temps, les travaux porteront sur des modules de formation standardisés, composés d’objectifs d’apprentissage couvrant les processus de travail, les dangers et les risques les plus courants pour les techniciens de l’énergie solaire à l’échelle industrielle. Le Conseil mondial de l’énergie solaire indique que la formation sera étroitement alignée sur les lignes directrices et les définitions déjà publiées par des organismes représentatifs tels que dans l’American Clean Power Association’s Guidelines for Entry Level Solar Technician Training (Lignes directrices pour la formation des techniciens solaires d’entrée de gamme).

Les évaluations menées par les parties prenantes du Conseil mondial de l’énergie solaire et de l’Organisation mondiale de l’énergie éolienne ont montré que la mise en place de standards de formation permettrait d’éviter les doublons dans l’ensemble du secteur. Elle pourrait également permettre de réduire les coûts de gestion et d’améliorer la productivité. L’initiative devrait aider les propriétaires d’actifs et les promoteurs à recommander des formations à la sécurité approuvées par l’industrie pour leurs entrepreneurs en ingénierie, approvisionnement et construction (EPC).

Les normes de l’Organisation mondiale de l’énergie éolienne avaient été introduites pour les techniciens éoliens en 2012 et le Conseil mondial de l’énergie solaire affirme qu’il s’appuiera sur l’expertise, le réseau et l’expérience de l’industrie éolienne pour reproduire son travail dans le domaine de l’énergie solaire photovoltaïque.

Sonia Dunlop, PDG du Conseil mondial de l’énergie solaire, a déclaré qu’étant donné que le secteur de l’énergie solaire devrait ajouter jusqu’à 1 TW de nouvelle capacité par an à partir de 2030, l’industrie aura « besoin d’augmenter massivement sa main-d’œuvre qualifiée ».

« Il est essentiel de disposer de standards mondiaux étant donné la nature globale du secteur solaire. Ainsi, les travailleurs possèdent des compétences universellement reconnues et transférables, ce qui permet de réduire les coûts de déploiement de l’énergie solaire”, a ajouté M. Dunlop. “Cela ne crée pas seulement plus d’opportunités pour la main d’œuvre solaire. Cela sera également très utile pour garantir la qualité des installations solaires ».

Traduit par Marie Beyer.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

L’action du développeur solaire résidentiel SunPower s’effondre de 70 %
23 juillet 2024 Le cours de l'action du développeur américain d'installations solaires en toiture, appartenant à 32 % à TotalEnergies, est passé sous la barre des 1 $...