Au Chili, Engie démarre sa batterie de stockage de 638 MWh, la plus grande d’Amérique latine

Share

Le Français Engie a obtenu l’approbation du coordinateur national de l’électricité (CEN – National Electricity Coordinator) pour démarrer l’exploitation commerciale du système de stockage d’énergie par batterie (BESS) Coya, qu’il dit être « le plus grand d’Amérique Latine ». Avec 139 MW de capacité installée, BESS Coya a une capacité de stockage de 638 MWh. Situé sur le site photovoltaïque de Coya (180 MWac) dans la région d’Antofagasta, ce système de stockage équipé de batteries au lithium permettra de stocker l’énergie renouvelable produite par la centrale solaire.

Avec ses 232 modules, le système permettra de stocker l’équivalent de cinq heures d’électricité et de l’injecter dans le réseau pendant les périodes de pointe, ce qui représente la fourniture de 200 GWh en moyenne par an. Il permettra de fournir suffisamment d’énergie verte pour environ 100 000 foyers, évitant ainsi l’émission de 65 000 tonnes de CO2 par an.

Au 31 décembre 2023, au niveau mondial, Engie disposait d’une capacité de batteries en exploitation de 1,3 GW et de 3,6 GW sécurisés en cours de développement. « Le projet Coya s’inscrit dans notre objectif de 10 GW de capacité de stockage installée d’ici 2030, a indiqué Paulo Almirante, directeur général adjoint en charge des activités Renouvelables et Gestion de l’Énergie. Le développement de solutions de flexibilité telles que les systèmes de stockage d’énergie par batterie jouera un rôle majeur dans l’intégration des énergies renouvelables et l’accélération de la transition énergétique en garantissant l’efficacité, la fiabilité et la sécurité des systèmes énergétiques ».

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...