Solveo Energies inaugure un démonstrateur agrivoltaïque pour protéger l’abricot du Roussillon

Share

Solveo Energies a inauguré un démonstrateur agrivoltaïque à Rivesaltes, dans les Pyrénées-Orientales. D’une puissance de 247 kWc sur 3 500 m2, le dispositif sur trackers protège une partie d’un verger d’abricotiers du Roussillon. L’exploitation, comme partout dans la région, est en effet confrontée à la sécheresse et doit s’adapter au changement climatique.

Le dispositif installé par Solveo sur le verger adulte avec des arbres de presque 10 ans est donc piloté par l’algorithme Cultiveo Dynamique, ce qui permet d’opérer une régulation microclimatique en privilégiant l’ombrage ou la lumière selon les besoins agronomiques du verger. Pour cela, plusieurs capteurs sont installés sous la structure pour suivre en temps réel l’environnement climatique et l’activité des arbres. « Nous donnons la priorité à l’agriculture, avec un partage lumineux pensé et piloté pour préserver, voire améliorer en cas d’épisode climatique intense, les conditions de production agricole, assure Pierre Guerrier, directeur général délégué Développement de Solveo Energies. Cet effort nous amène à adapter les conditions de la production d’énergie photovoltaïque, par une moindre densité, une hauteur accrue, un effacement des panneaux ou un bridage de leur inclinaison ».

Le suivi de la croissance et de la productivité des abricotiers fera l’objet d’une thèse pilotée chez Solveo Energies par Clémentine Jardon, ingénieure agronome, et encadrée par l’Institut national de la recherche agronomique (INRAE) et le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD). Les données récoltées à Rivesaltes seront par ailleurs transmises au pôle national de recherche sur l’agrivoltaïsme. « Il y a quelques années, une canicule nous a fait perdre une partie du verger. Avec ces panneaux, nous pouvons désormais protéger les abricots contre de telles températures extrêmes. On pourra prendre la main sur la rotation des panneaux selon les besoins : les ouvrir davantage pour plus de soleil, les fermer pour plus d’ombre. Nous avons des arbres similaires à côté pour comparer », indique de son côté Pierre Pratx, un autre agriculteur disposant également du système Cultiveo Dynamique sur ses cultures.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.