L’acteur de la semaine : Electricité d’Azur, nouvel entrant sur le marché de l’agrivoltaïsme et du solaire BtoB

Share

Le secteur du développement de projets photovoltaïques compte depuis février 2024 un petit nouveau : Electricité d’Azur. Basée à Nice, l’entreprise a été fondée par deux connaisseurs du marché, Simon Berti et Martin Miquelis, qui ont notamment fait leurs armes à la Société monégasque de l’électricité et du gaz (SMEG), filiale du groupe Engie, respectivement dans le développement des renouvelables et dans le financement et la gestion d’actifs. « Le solaire est aujourd’hui la source d’énergie la moins chère et celle qui présente le moins d’impact pour la biodiversité et les territoires, indique à pv magazine France Martin Miquelis, directeur général délégué Finances d’Electricité d’Azur. C’est pourquoi nous souhaitons participer au défi de la décarbonation en mettant en place des systèmes de production d’énergie décentralisés ».

Des “agriculteurs conseils” pour l’agrivoltaïsme

Concrètement, le développeur, qui a vocation par la suite à accompagner ses actifs jusqu’à l’exploitation sur le long terme, a choisi de se positionner sur deux segments porteurs : l’agrivoltaïsme et l’autoconsommation des entreprises, en proposant une offre clé en main de type “tiers investisseur”. « Il est primordial de rendre les installations utiles directement à leurs sites d’implantation, en particulier aux exploitations agricoles, et de mettre en place des systèmes de partage de la valeur comme des boucles d’autoconsommation individuelle ou collective ou par l’ouverture du capital des projets aux collectivités, aux exploitations agricoles ou aux collectifs citoyens », justifie Martin Miquelis.

Sur ce marché déjà très concurrentiel, le directeur général veut mettre en avant ses éléments différenciants. « Dans l’agrivoltaïsme, notre vision est d’inclure au maximum l’exploitant agricole en proposant systématiquement des parts au capital de la société de projet, détaille-t-il. De plus, nous nous faisons accompagner par des “agriculteurs conseils”, qui ont déjà mené à bien un projet de diversification énergétique ou d’agrivoltaïsme. Ils nous accompagnent dans le démarchage de nos clients, dans le montage des projets, mais aussi lors de sa mise en oeuvre pour répondre à toutes les questions que pourrait avoir l’exploitant qui se lance à son tour dans l’agri-PV ».

Objectif : installer 500 MWc d’ici à 2030

Pour ce qui est du solaire BtoB, Electricité d’Azur déploie des petites centrales soit en ombrières de parking, soit en toitures, soit sur les fonciers délaissés au sol. « Nous sommes en partenariat avec des entreprises spécialistes de la gestion technique des bâtiments et de l’efficacité énergétique, complète Martin Miquelis. Notre rémunération est en partie indexée sur les économies réalisées par le client sur sa facture d’électricité et nous proposons aussi une offre globale, comprenant l’installation de bornes de recharge de véhicules électriques et le stockage pour maximiser le taux d’autoconsommation et minimiser la charge sur le réseau ».

Fort de cette approche, Electricité d’Azur dit être en mesure de sécuriser d’ici la fin de l’année 150 MW de projets, dont les deux-tiers en agrivoltaïsme, situés en Provence Alpes Côte d’Azur (PACA) et dans le Grand Est de la France. Pour cela, la jeune pousse a structuré son capital en s’entourant d’un investisseur institutionnel, Crédit Mutuel Equity. Si le montant du premier tour de table n’est pas communiqué, Martin Miquelis assure qu’il sera suffisant pour remplir l’objectif que s’est fixé Electricité d’Azur : installer de 500 MWc de capacité solaire à l’horizon 2030. Avant cela, un plan de recrutement d’une dizaine de personnes d’ici la fin 2024 est prévu, ainsi que l’ouverture dans les six prochains mois de deux autres bureaux à Lyon et dans l’ouest, afin d’augmenter son maillage du territoire et être au plus près de ses futurs programmes de développement.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

Enphase lance en France sa batterie domestique en 5 kWh
09 juillet 2024 Basée sur la chimie lithium fer phosphate (LFP), celle-ci dispose d'une capacité totale d'énergie utilisable de 5 kWh, de six micro-onduleurs IQ8D-BAT...