Les consommateurs sont-ils prêts à acheter des pommes « agrivoltaïques » ?

Share

D’après pv magazine international.

Des chercheurs de l’université de Goettingen en Allemagne et de l’école de commerce de Copenhague au Danemark ont mené une expérience de choix discret (ECD) pour déterminer si les consommateurs sont disposés à payer pour des pommes produites dans des installations agrivoltaïques.

L’ECD est une méthodologie quantitative qui soutient que les individus font des compromis lorsqu’ils choisissent une alternative à un produit ou à un service. Elle est couramment utilisée pour expliquer ou prédire un choix à partir d’un ensemble de deux ou plusieurs alternatives définies.

Le groupe a interrogé 1 055 personnes sur des critères de satisfaction tels que l’agriculture biologique, l’électricité verte, l’utilisation de plastique, l’utilisation de pesticides, l’utilisation d’eau, l’origine et le prix.

« Dans l’échantillon, 13,7 % des participants ont déclaré ne pas acheter de pommes (ou presque jamais), 38,9 % rarement, 38 % souvent et 9,4 % très souvent », a expliqué le groupe. « Près d’un tiers (67,3 %) n’avait jamais entendu parler de l’agrivoltaïque auparavant, et 76,9 % des participants achèteraient des fruits provenant d’une installation agrivoltaïque. Seuls 2 % ont refusé d’acheter des fruits provenant d’installations agrivoltaïques. »

L’enquête a également montré que la caractéristique préférée était l’agriculture biologique (31,78 %), suivie de l’électricité verte (31,40 %), de la non-utilisation de pesticides (29,63 %), de la provenance (29,54 %), de la non-utilisation de plastique (26,99 %), de la consommation d’eau limitée (26,23 %) et du prix (25,0 %).

« La caractéristique pour laquelle les consommateur sont les plus disposés à payer concerne les fruits ‘produits en Allemagne’ (0,54 €), puis lorsqu’ils sont produits ‘avec utilisation réduite de plastique’ (0,43 €) et ensuite ‘avec la production d’électricité verte’ (0,40 €) », ont souligné les scientifiques.

Leurs conclusions figurent dans l’article intitulé « Consumer preferences and willingness to pay for apples from agrivoltaics » (Préférences des consommateurs et volonté de payer pour des pommes issues de l’agriculture photovoltaïque), récemment publié dans le Journal of Cleaner Production.

En mars, un autre groupe de recherche de l’université de Goettingen a présenté les résultats d’une enquête montrant que 72,4 % des agriculteurs du pays envisagent de mettre en place un projet agrivoltaïque. Parmi les principaux facteurs à l’origine de ce choix, les chercheurs ont identifié la source de revenus supplémentaires provenant de la production d’énergie solaire et l’utilité perçue de la technologie.

Traduit par Marie Beyer.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...