13,3 GW de nouvelle capacité photovoltaïque attendue en France jusqu’en 2023

Share

Dans un nouveau rapport de l’association européenne de l’industrie photovoltaïque SolarPower Europe, la France pourrait installer environ 13,3 GW d’énergie photovoltaïque entre 2019 et 2023.

Selon les auteurs du rapport, l’énergie solaire installée en France passerait de 8,9 GW fin 2018 à 22,2 GW à la fin de l’année 2023. L’étude indique également un taux de croissance annuel d’environ 20 % pour le marché solaire français au cours des cinq prochaines années.

Les prévisions pour le marché solaire mondial

En ce qui concerne la croissance de la capacité photovoltaïque dans le monde, le rapport prédit que 128 GW seront déployés en 2019, ce qui représenterait une croissance de 25 % par rapport à 2018, où environ 102,4 GW avaient été installés. Cette croissance proviendrait en particulier de Chine et d’Europe, où les nouvelles capacités d’énergie solaire pourraient atteindre respectivement 43 GW et 20,4 GW.

Le scénario le plus probable présenté par SolarPower Europe prévoit en outre que la demande mondiale en énergie solaire augmenterait encore de 12 % en 2020, atteignant 144 GW, et que, dans les trois années suivantes, les capacités nouvellement installées pourraient représenter respectivement 158 ​​GW (+ 10 %), 169 GW (+ 7 %) et 180 GW (+ 6 %).

Si ces chiffres se confirment, la capacité photovoltaïque cumulée installée au niveau mondial pourrait passer d’environ 600 GW d’ici la fin de l’année à 900 GW en 2021, à 1,1 TW en 2022 et à 1,3 TW d’ici fin 2023.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...