Classement Finergreen 2018 des producteurs d’électricité solaire en France

Share

Le cabinet de conseil financier a publié deux classements : le premier classe les producteurs selon les puissances brutes détenues (dont la part de capital est supérieure à 50 %), le second selon les puissances nettes, obtenues en multipliant la puissance brute par le pourcentage de détention de la société.

D’après ce classement, les 25 premiers acteurs représentent plus de 55 % de la capacité solaire installée en France (en se basant sur les 8,5 GW annoncés par RTE fin décembre 2018). On relève un taux en hausse, puisque dans le classement précédent de Finergreen, datant de mars 2018, les 25 premiers producteurs représentaient 48 % de cette capacité.

Les acteurs de ce top 25 sont sensiblement les mêmes depuis mars 2018, mais on peut remarquer que deux financiers sont apparus dans le classement des puissances brutes : la Caisse des dépôts, qui atteint directement la 5e place, et Conquest, une société irlandaise de financement qui estime que : « la France offre des opportunités intéressantes dont les rendements sont ajustés au risque. »

Parmi les cinq premiers producteurs d’électricité en France en termes de capacités brute et nette, on retrouve Engie, Tenergie, le Groupe Total et EDF Renouvelables.

« La consolidation du marché se poursuit. Les 10 premiers acteurs concentrent, fin 2018, 35 % de la capacité solaire en exploitation en France, contre moins de 30 % en mars 2018. Cette consolidation est réelle, mais il reste encore du chemin à parcourir si on le compare au marché de l’éolien, dans lequel les 10 premiers exploitants concentrent 55 % du parc installé. », explique Pierre-Louis Delon, analyste senior chez Finergreen.

Un marché en mouvement

Ce classement se fonde sur les capacités installées en France, et ne prend donc pas en compte les projets en développement ni le rendement de ces installations, aussi bien sur le plan financier que sur celui de la production, pourtant il démontre que le marché est en mouvement.

En acquérant des portefeuilles d’actifs importants, Tenergie est passé en position de premier producteur indépendant en France à la fin de l’année 2018. La société détenait 2,6 % du marché en mars 2018, et compte désormais 4,5 % en puissance brute (ou encore 3,6 % en puissance nette). La société a par ailleurs effectué d’autres acquisitions importantes en France en début d’année, marquant ainsi sa présence sur le marché français.

On peut également observer la dynamique du marché au niveau des acteurs, « avec des opérations entre entreprises cherchant à augmenter leur force de frappe sur le marché : c’est le cas de Voltalia qui a acheté Helexia, transaction dans laquelle Finergreen a été conseil de ce dernier, d’EDF Renouvelables qui s’est emparé de Luxel, ou encore des rapprochements entre Axpo et Urbasolar, ou EnBW et Valeco. », déclare encore Pierre-Louis Delon.

« Ces actualités très récentes et significatives sur le marché solaire prouvent son dynamisme et la puissance de ce mouvement de consolidation. » ajoute-t-il.