Infram Energy finalise son refinancement de 158 millions

Share

Fin février, Infram Energy, la joint-venture de l’opérateur Amarenco et de l’investisseur Infracapital, avait bouclé une première tranche de son refinancement sous la forme d’un crédit renouvelable à hauteur de 35 millions d’euros auprès de la Landesbank Saar (SaarLB) pour la construction de ses centrales solaires.

Le complément de financement de 123 millions d’euros, obtenu auprès de la SaarLB, du crédit Agricole Unifergie et de BPI France, sera dédié au portefeuille de 70 MW d’actifs solaires opérationnels au sol, sur granges agricoles et sur serres.

« La transaction bénéficie d’un taux d’intérêt historiquement bas sur le marché de la dette, ce qui, combiné au marché très concurrentiel de termes de facilités, confère à Infram un financement compétitif leader sur le marché à long terme », précise la société.

Infram a bénéficié des conseils de Finergreen et LPA-CGR tandis que les prêteurs ont été avisés par Franklin, Rina et De Gaulle Fleurance & Associés, qui, par ailleurs, réalise depuis la création d’Amarenco la majeure partie des audits de ses centrales dans le cadre des acquisitions et financements de projets.

Pour Nik Roessner, le président du conseil d’administration d’Infram Energy, la clôture de ce programme de financement permet à la société de « tirer parti des taux intéressants du marché et d’offrir au groupe un capital optimisé pour la prochaine phase de sa croissance. » Il précise que « Infram Energy gère désormais 125 MW ​​d’actifs en exploitation et en construction, et vise une nouvelle croissance substantielle au cours de l’année à venir, en se concentrant sur le marché photovoltaïque français. »

D’après le classement Finergreen établi fin décembre 2018, Amarenco et Infram Energy se classent à la 9e position des producteurs d’électricité en France en termes de puissances brutes et nettes. Avec une capacité nette de 185 MW, leur part de marché atteint 2,2 %.