Appel d’offres au Portugal : quels tarifs et quelles entreprises françaises ?

Share

Le 10 août, le gouvernement portugais a publié la liste des projets sélectionnés dans le cadre de son premier appel d’offres lancé en juin 2019. Au total, 24 projets photovoltaïques cumulant une capacité de 1,15 GW ont été sélectionnés, par le biais de 22 lots.

D’une capacité comprise entre 10 MW et 150 MW, les projets pouvaient bénéficier de tarifs d’achat fixes ou variables. Au final, neuf projets, totalisant 288 MW, ont été sélectionnés dans le cadre de tarifs variables, tandis que 13 projets seront rémunérés par des tarifs fixes.

D’après l’analyse du cabinet de conseil Finergreen, les projets merchant ont soumis des offres allant de 0,0051 €/kWh à 0,01836 €/kWh environ – la moyenne s’établissant à 0,02225 €/kWh. Pour les 862 MW de projets soumis aux tarifs d’achat, ces tarifs s’échelonnaient de 0,0147 €/kWh à 0,03116 €/kWh, et la moyenne avoisinait 0,0223 €/kWh.

Dans la catégorie des tarifs d’achat, l’offre record de 0,0147 €/kWh, qui est jugée trop basse par certains analystes, concernait un projet de 150 MW présenté par Akuo Renováveis ​​Portugal, une unité du producteur indépendant Akuo Energy.

Dans l’ordre croissant des tarifs, les deuxième et troisième offres, présentées par la société américaine EverStream Capital Management et par Power & Sol Energias Renováveis ​​SA, s’élevaient respectivement à 0,01637 €/kWh et à 0,0171 €/kWh. L’offre la plus élevée a été fournie par Aura Power Developments Portugal, une unité d’Aura Power basée au Royaume-Uni, à 0,03116 €/kWh.

D’après le classement établi par Finergreen selon les capacités allouées par développeur, le trio de tête formé par Akuo Renovaveis (370 MW), Aura Power (168 MW) et Iberdrola Renewables Portugal (149 MW) a remporté près de 60 % de la capacité allouée. À noter également : les deux premières sociétés ont représenté un quart de la capacité allouée.

La capacité allouée par développeur

Graphique : Finergreen

 

Parmi les lauréats, un autre français s’est distingué : Neoen, qui a remporté 50 MW. Située dans la ville de Rio Maior, au nord de Lisbonne, la centrale est détenue à 100 % par Neoen et bénéficie d’un tarif d’achat sur 15 ans de 0,02347 €/kWh. « Il s’agit d’un prix d’achat parmi les plus élevés de ceux alloués dans le cadre de cet appel d’offres, ce qui garantit une bonne rentabilité économique à ce projet. », explique la société.

Si Akuo et Neoen ne se sont pas vu allouer la totalité de la capacité que chacune des sociétés avait soumise, les entreprises françaises EDF EN et Voltalia ont été écartées sans gagner aucun lot. Par le biais de sa filiale portugaise EDF EN Portugal, EDF EN avait candidaté dans trois lots – qui, cumulés, ont octroyé 39 MW –, tandis que Voltalia concourrait pour six lots, cumulant près de 360 MW.