Un nouvel appel d’offres est lancé au Luxembourg

Share

Dans son communiqué, le ministère de l’Énergie et de l’Aménagement du territoire du Luxembourg fait état du potentiel « sous-exploité » du photovoltaïque dans le pays. Avec une capacité photovoltaïque installée de 134 MW fin 2018 d’après les statistiques de l’Agence internationale des énergies renouvelables (IRENA), le Luxembourg souhaite dynamiser le secteur, notamment pour faire face aux besoins du secteur des transports qui représentent 60 % de la consommation d’énergie « mettant en péril l’objectif climatique. »

C’est dans cette optique que le ministre de l’Énergie, Claude Turmes, a présenté un nouvel appel d’offres pour le développement de centrales solaires cumulant un volume total de 40 MW.

Cet appel d’offres, divisé en cinq lots, présente différentes caractéristiques.

  • Le premier lot concerne les installations sur terrain industriel d’une capacité comprise entre 500 kW et 5 MW. Sa puissance appelée est de 10 MW, et le prix plafond à soumissionner est fixé à 89 €/MWh.
  • Le deuxième lot concerne les installations sur bâti d’une capacité comprise entre 200 kW et 500 kW. Sa puissance appelée est de 10 MW, et le prix plafond à soumissionner est fixé à 120 €/MWh.
  • Le troisième lot concerne les installations sur bâti d’une capacité comprise entre 500 kW et 5 MW. Sa puissance appelée est de 10 MW, et le prix plafond à soumissionner est fixé à 115 €/MWh.
  • Le quatrième lot concerne les installations sur ombrières ou sur bassins d’eau d’une capacité comprise entre 200 kW et 500 kW. Sa puissance appelée est de 5 MW, et le prix plafond à soumissionner est fixé à 145 €/MWh.
  • Le cinquième lot concerne les installations sur ombrières ou sur bassins d’eau d’une capacité comprise entre 500 kW et 5 MW. Sa puissance appelée est de 5 MW, et le prix plafond à soumissionner est fixé à 140 €/MWh.

Les centrales devront être composées de nouvelles cellules photovoltaïques.La date limite de dépôt des offres est fixée au 16 mars 2020.

Le gouvernement luxembourgeois avait déjà mis en place des mesures d’incitation pour les installations solaires de petite taille en début d’année. En 2018, 74 % de la consommation des ménages a pu être couvert par la production d’énergies renouvelables du pays. Son objectif est d’atteindre 11 % d’énergies renouvelables dans la production énergétique.