Cap Vert Energie installe 17 MW de PV sur le domaine d’un château Renaissance dans le Sud-ouest de la France

Share

Cap Vert Energie a inauguré, ce 17 septembre, une des plus grandes centrales photovoltaïques de Dordogne. Le producteur indépendant français d’énergie renouvelable a développé, financé, et construit cette centrale solaire sur 18 hectares du Domaine d’Essendiéras, un ancien domaine agricole devenu retraite touristique.

Les responsables du domaine, acheté en 1999 par des industriels néerlandais et équipé depuis d’une quarantaine de gîtes, d’un spa, et d’un parcours de golf, affirment qu’ils souhaitent alimenter leurs activités de façon éco-responsable et visent un bilan énergétique positif.

La centrale, lauréate d’un appel d’offre lancé par le ministère de la Transition écologique et    solidaire en 2017, produira quelques 20 GWh par an, l’équivalent de la consommation électrique de 17 000 habitants.  Elle évitera également chaque année le rejet de près de 1 840 tonnes de CO2.

Cap Vert Energie a co-financé le projet avec le domaine d’Essendiéras en faisant appel essentiellement à de la dette bancaire.  Afin d’impliquer la population locale, une campagne de financement participatif, réservée aux habitants de Dordogne et des départements limitrophes, a permis de lever 521 000 euros sur les 13 millions d’euros investis dans le projet.

Le groupe CVE, qui détient la marque Cap Vert Energie, est à présent responsable d’un parc photovoltaïque atteignant une puissance de 212 MW sur plusieurs continents, dont 40 MWc en exploitation ou sous construction en Nouvelle Aquitaine.

Le Domaine d’Essendiéras a historiquement service de propriété agricole spécialisée dans la culture du tabac, de la vigne et l’élevage. Il comprend aujourd’hui deux châteaux, édifiés au XIXe et au XVIe siècle, qui accueillent les touristes et les évènements privés. Le domaine est géré par Floris Bakker, le fils du fondateur de ZeelandNet BV, un des premiers fournisseurs de services Internet aux Pays-Bas.