Les 17 MWc de la centrale flottante de Piolenc inaugurés par la ministre Elisabeth Borne

Share

Ce projet a pour objectif de produire et de commercialiser de l’électricité à partir de quelque 47 000 panneaux solaires installés sur des flotteurs et reliés à des câbles. Dénommée O’Mega1 et développée par Akuo, elle dispose d’une capacité de 17 MWc, et devrait produire l’équivalent de la consommation de 4 733 foyers par an (hors chauffage), indiquent les concepteurs. Elle est équipée de de la nouvelle génération de structure flottante Hydrelio de l’enterprise  Ciel & Terre. Elle est située sur le lac de Piolenc dans le Vaucluse, qui est en réalité une ancienne carrière. Une telle structure flottante permet de réduire les conflits d’usage du sol, mais aussi d’améliorer le rendement des panneaux, qui sont “refroidis” par la fraîcheur qui provient de l’eau.

Il allie le développement des énergies renouvelables avec la valorisation de surfaces aujourd’hui inutilisées, sans artificialisation. Il présente également un volet agricole en maraîchage biologique, dont la production alimentera les cantines scolaires locales.

Le montant du projet s’est élevé à 17 millions d’euros dont 13 millions d’euros ont été apportés par la banque Natixis et 4 millions d’euros par Akuo et ses partenaires en fonds propres. Eiffel Investment Group, gérant du fonds Allianz Crowdlending, a participé au financement de la centrale O’Mega1, via la plateforme AkuoCoop.

O’Mega 1 sera la première centrale d’Akuo Energy à fonctionner dans le cadre du mécanisme dit de complément de rémunération. La production sera vendue directement sur les marchés l’agrégateur  E6, et le complément de rémunération viendra compenser l’écart entre les revenus de cette vente et le prix fixé lors de l’appel d’offres.

En louant son lac à l’entreprise, la commune touche un loyer de 25 000 euros par an pour une durée de 50 ans. En plus, le projet est porté par le mouvement Energie partagée, qui rassemble les personnes qui veulent investir leur épargne dans des projets de transition écologique pour leur territoire.

Une seconde centrale photovoltaïque flottante a été désignée lauréate lors de l’appel d’offres CRE 4-6 pour les centrales au sol : encore plus puissante, O’Mega2 disposera d’une capacité de 18 MWc. D’autres projets semblables voient le jour actuellement : la Compagnie du Rhône (CNR) a mis en service en juin une centrale solaire flottante de 226,8 kWc sur le lac de la Madone à Mornant, dans le Rhône. EDF a également été lauréat de l’appel d’offres pour un projet de 20 MWc de photovoltaïque flottant dans les Hautes-Alpes.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

En laboratoire, des cellules solaires organiques affichent un gain d’efficacité contre-intuitif de 20 % grâce à l’entropie
16 juillet 2024 Une équipe de chercheurs de l'université du Kansas a découvert que les semi-conducteurs organiques connus sous le nom d'accepteurs non-fullerènes perm...