Béthune-Bruay met en service le projet REVE pour une recharge 100 % renouvelable des véhicules électriques

Share

Peu avant le lancement du site Je-roule-en-electrique.fr et l’annonce de la poursuite du plan Advenir pour la promotion de la mobilité électrique faite par la ministre de la Transition écologique et solidaire Elisabeth Borne hier, l’Agglomération de Béthune-Bruay présentait son projet de recharge de véhicules électriques REVE.

À son initiative, afin de mettre en place un système « aussi écologique qu’économique » et local pour recharger sa flotte de 24 véhicules électriques, le projet REVE — Recharge Écologique des Véhicules Électriques – a été développé par la faculté des sciences appliquées (FSA) de l’Université d’Artois, à Béthune, et son laboratoire systèmes électrotechniques et environnement (LSEE).

C’est la fililale de Corsica Sole et spécialiste de la mobilité électrique et solaire, Driveco, qui a été retenue pour réaliser la station de recharge 100 % renouvelable et dont les éléments ont été produits localement dès que possible.

Le complexe associe 30,24 kWc de solaire, 10 kWc d’éolien et des batteries de stockage de première vie (24 kWh, MyReserve de Solarwatt) et de deuxième vie (36 kWh, de Renault Kangoo). Il devrait produire 48 677 kWh, l’énergie consommée par les véhicules électriques estimée à 36 002 kWh.

L’énergie renouvelable produite est stockée dans les batteries, le surplus (lorsqu’il y en a) est injecté dans le bâtiment de l’Hôtel communautaire. Le système de pilotage, le Smart GridDriveco développé par Driveco, assure une gestion intelligente des 21 bornes de recharge « en optimisant les flux énergétiques en fonction des besoins ». Il organise les recharges pour rendre simultanée la consommation et la production disponible, précise Driveco.

 

 

Pour les détails techniques : 108 panneaux polycristallins bi-verre de Solarwatt de 280 Wc ont été installés. Le système de stockage, qualifié de « plus efficace au monde » a une capacité de 4,4 – 60 kWh et une efficacité module de 99,2 %. L’éolienne a été construite par la société Apple Wind.

Nécessitant un investissement de 330 000 € environ, le projet a été subventionné à hauteur de 210 000 € par le ministère de la Transition écologique et solidaire dans le cadre du programme « Territoires à énergie positive pour la croissance verte ».

Selon la Communauté d’Agglomération de Béthune-Bruay, ce projet est une première nationale : « l’Agglomération produit l’énergie nécessaire à son important parc automobile électrique avec un approvisionnement aussi vertueux qu’économique. Parallèlement, elle a aussi souhaité que les procédés à mettre en oeuvre soient autant que possible produits sur place (c’est la traduction même de l’idée de « 3e révolution industrielle »). »