Du photovoltaïque flottant dans les Alpes

Share

Le fournisseur d’énergie suisse Romande Energie est en train de finaliser la construction d’un système photovoltaïque flottant connecté au réseau de 448 kW sur la surface du lac des Toules, un réservoir d’eau situé à une altitude de 1 810 m dans les Alpes suisses. « Toutes les structures flottantes sont désormais installées sur l’eau, mais les derniers éléments doivent être installés avant la mise en service », a déclaré une porte-parole de la société à pv magazine.

Romande Energie a ajouté que le projet pilote, développé en partenariat avec la commune de Bourg-St-Pierre, devrait être étendu pour en faire un parc solaire flottant plus vaste sur le réservoir d’eau d’ici la fin de 2021. En 2013, les deux entités avaient commencé à tester la technologie photovoltaïque à cette altitude à l’aide d’une petite installation pilote située sur les rives du lac, qui a permis de tester différents types de panneaux solaires, leur inclinaison, et de choisir le design et les produits les mieux adaptés au projet.

Un rendement plus important que les installations au sol

La société affirme que le rendement énergétique de l’installation pourrait être supérieur de 50 %  par rapport à celui des installations photovoltaïques au sol sur des terrains plats. Ce résultat peut s’expliquer par la forte réflexion de la lumière sur la neige, qui augmente le rendement des panneaux solaires, a déclaré la compagnie.

La centrale devrait également fonctionner dans des conditions météorologiques difficiles, notamment en raison du gel de la surface du lac pendant les mois d’hiver.

Le projet de 2,35 millions de CHF (2,37 millions de dollars) a été approuvé par le Canton du Valais en septembre 2017 et bénéficie d’un tarif d’achat dans le cadre du programme pour les énergies renouvelables en place en Suisse.

L’installation flottante a été réalisée avec 1 400 modules bifaciaux fournis par un fabricant non dévoilé et 36 structures flottantes en aluminium et en polyéthylène haute densité, qui sont reliées au fond du lac par des poids et peuvent monter et descendre en fonction du niveau de l’eau. L’une des structures flottantes accueillera l’onduleur central et le transformateur, tandis que les 35 plates-formes restantes accueilleront chacune 40 modules solaires.

Un brevet pour les Alpes

Romande Energie envisage désormais de faire breveter les solutions innovantes développées pour la construction de systèmes photovoltaïques flottants dans les environnements alpins. « Nous coopérons avec des sociétés spécialisées dans ces domaines », a déclaré la société.

Une récente étude menée par l’institut suisse WSL pour l’étude de la neige et des avalanches (SLF) et par l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) a mis en évidence le potentiel des systèmes photovoltaïques installés dans les régions de haute montagne, où les panneaux solaires peuvent atteindre de meilleurs rendements en optimisant leur position et leur angle d’inclinaison pour bénéficier au maximum de l’irradiation hivernale et du rayonnement réfléchi au sol. « De telles installations de montagne nécessitent nettement moins de surface et, combinées à des angles d’inclinaison des panneaux plus raides, elles permettent de compenser jusqu’à 50 % du déficit de production d’électricité en hiver », précisent les auteurs de l’étude.