Tunisie : 500 MWc attribués à trois consortia internationaux

Share

Le norvégien Scatec Solar a été sélectionné pour construire et exploiter trois parcs solaires (à Sidi Bouzid, Tozeur et Tataouine) pour un total de 300 MWc. Le groupe chinois TBEA s’est vu attribuer la construction et l’exploitation de la centrale Kairouan (100 MW), en consortium avec le groupe Amea basé à Dubaï. Et donc le consortium associant Engie et le groupe Nareva a été sélectionné pour une centrale de 100 MW à Gafsa, dans le bassin minier au centre du pays.

« Leur mise en service est attendue entre 2021 et 2023 », a expliqué à l’AFP Belhassen Cheboub, responsable électricité et énergie renouvelables au ministère tunisien de l’Industrie. Un nouvel appel d’offres pour des centrales photovoltaïques est prévu en 2020.

Pour la société norvégienne spécialisée dans le solaire, c’est la première implantation en Tunisie. La première centrale, d’une capacité de 200 MW, sera implantée à Tataouine. D’après les termes du contrat, la production sera cédée à la Société tunisienne de l’électricité et du gaz (Steg) au prix de 71,783 TND/MWh (à peu près 23,0 €/MWh). La société norvégienne va également installer deux centrales de 50 MW chacune à Tozeur et à Sidi Bouzid, avec un tarif négocié à 79,379 TND/MWh (25,4 €/MWh).

Pour le projet porté par le chinois TBEA et l’émirati Amea, le contrat d’achat d’électricité sur 20 ans avec la prévoit au tarif de 97,920 TND/MWh (soit environ 31,4 €/MWh). Enfin, à Gafsa, le consortium formé par Engie et Navera, disposera d’un tarif de 79,950 TND/MWh (25,6 €/MWh).

En avril 2018, le ministère tunisien de l’Industrie et la Société Tunisienne de l’Electricité et du Gaz (Steg) avaient lancé un appel d’offres international pour la production électrique de 800 MW via des énergies renouvelables. Le gouvernement avait alors estimé les investissements à quelques « deux milliards de dinars » (environ 674 millions d’euros).

La Tunisie, qui ne couvre que la moitié de ses besoins énergétiques, cherche à diversifier sa production. L’objectif est que les énergies renouvelables représentent 30% de la production nationale d’électricité d’ici 2030 –contre seulement 2% à 3% actuellement. La capacité totale installée (toutes technologies confondues) est de 5 781 MW en Tunisie, mais la Plan solaire tunisien prévoit que le solaire puisse porter à 12 % la part du renouvelable dans le mix énergétique du pays d’ici à 2020. Des projets de taille plus modeste ont été confiés à des investisseurs tunisiens et un nouvel appel d’offres pour des centrales photovoltaïques est prévu en 2020, a indiqué le ministère.

Ce contenu est protégé par un copyright et vous ne pouvez pas le réutiliser sans permission. Si vous souhaitez collaborer avec nous et réutiliser notre contenu, merci de contacter notre équipe éditoriale à l’adresse suivante: editors@pv-magazine.com.

Popular content

L’action du développeur solaire résidentiel SunPower s’effondre de 70 %
23 juillet 2024 Le cours de l'action du développeur américain d'installations solaires en toiture, appartenant à 32 % à TotalEnergies, est passé sous la barre des 1 $...