BNEF révise ses prévisions de la capacité photovoltaïque mondiale pour 2020 à la baisse en raison du coronavirus

Share

BloombergNEF (BNEF) a publié jeudi dernier ses prévisions pour l’industrie photovoltaïque en 2020, alors que le monde se prépare à un ralentissement de l’économie mondiale dû à l’épidémie de coronavirus. Les stocks et les prix du pétrole sont déjà en baisse, mais l’ampleur de la crise actuelle n’est toujours pas claire.

BNEF rapporte que la production de composants photovoltaïques commence à reprendre en Chine. Cela pourrait alléger la pression sur l’approvisionnement en composants et équipements clés. Toutefois, il y aura des pénuries à court terme.

La situation actuelle en Chine a montré que la chaîne de valeur des énergies renouvelables doit être diversifiée au niveau régional, déclare BNEF. Il faut également accroître le nombre d’usines de production en Asie, en Europe et aux États-Unis, notamment pour les batteries.

« Nous sommes actuellement plus préoccupés par la demande », a déclaré la BNEF.

Le gouvernement chinois a déjà repoussé à 2021 certains projets photovoltaïques qui avaient été prévus pour cette année. BNEF a donc abaissé ses prévisions concernant la capacité photovoltaïque nouvellement installée en 2020. Il s’attend à ce que les développeurs installent entre 108 GW et 143 GW de nouvelle capacité solaire cette année. Cela contraste fortement avec les prévisions publiées en février : la capacité photovoltaïque mondiale installée en 2020 devait atteindre entre 121 GW et 152 GW.

Les prévisions révisées de la BNEF suggèrent que le marché mondial du photovoltaïque pourrait connaître une forte contraction cette année.