Solean : l’intérêt pour son unité d’assemblage de modules solaires grandit

Share

La crise sanitaire a mis en évidence certaines faiblesses de notre système : dans la filière photovoltaïque, elles concernent, entre autres, la localisation de la production des cellules et des panneaux solaires hors-Europe, révélant la dépendance à l’égard des importations de la France et fragilisant par conséquent la réalisation des projets solaires en Europe. Pour y remédier, il faut relocaliser l’industrie en Europe. Solean avait toujours tenu ce discours, expliquent ses cofondateurs Claude Jacquot et Arnaud Goy à pv magazine. La start-up conçoit une solution industrielle d’assemblage de panneaux photovoltaïques de A à Z, « des constituants aux panneaux laminés », expliquent-ils.

Avec cette solution, il ne s’agit pas uniquement de s’adresser aux grands fabricants, qui représentent certes un volume de production important toutefois un petit nombre d’acteurs, mais, pour les cofondateurs, de se tourner aussi vers les petites entreprises. « Il y a beaucoup de petits fabricants qui n’ont qu’une ligne de production, souvent manuelle ou semi-automatique, et qui ont besoin de passer à la vitesse supérieure. Ils n’ont pas les moyens d’implanter des usines ultra-capacitaires, et ont en fait besoin d’outils plutôt agiles et flexibles qui permettent d’automatiser des productions personnalisées. » Ces producteurs sont par exemple les fabricants de panneaux solaires pour les bâtiments exigeants, conçus par des d’architectes, ou pour les bâtiments à la structure complexe. Sur ce marché, les fortes contraintes de formes et de dimensions, que les équipements de production existants ne peuvent pas prendre en compte, ne permettent pas de produire des panneaux à des prix corrects. Pourtant, ce marché est en pleine dynamique.

C’est également le cas du marché du VIPV, le marché des panneaux solaires intégrés aux véhicules. « Nos équipements offrent la possibilité de produire des panneaux variés – pour les toits, les façades, les voitures ou les bus… et de pouvoir automatiser cette personnalisation, tout en ayant des coûts acceptables », expliquent les cofondateurs. « Nous voulons assembler l’inassemblable », ajoutent-ils, à savoir personnalisation et rentabilité.

Ces dernières semaines, Solean a fait l’objet de nombreuses sollicitations : l’intérêt pour sa technologie grandit, soulignent Arnaud Goy et Claude Jacquot, bien que les différentes briques de l’unité d’assemblage ne soient pas encore toutes achevées.

Une collaboration avec Photowatt

Pour le développement de sa solution d’assemblage, Solean collabore avec Photowatt dans le cadre du projet européen PV Impact. Ce projet, lancé en avril 2019 et financé par le programme Horizon 2020, réunit des experts des mondes de l’industrie et de la recherche dans l’objectif de dynamiser le secteur solaire européen, l’un des enjeux étant d’améliorer les performances des outils de fabrication des panneaux solaires.

Acteur majeur du projet PV Impact, Photowatt soutient la start-up en mettant à sa disposition une partie de son savoir-faire et une assistance technique pour l’optimisation des équipements et des processus.

Solean pourra également bénéficier de matériel de pointe et d’une plate-forme de tests pour vérifier la fiabilité des modules produits. « Photowatt met son savoir-faire à disposition, tandis que les start-up comme nous sont de précieuses sources d’idées et d’innovation », expliquent les cofondateurs de Solean.

La solution d’assemblage de Solean est modulaire. Elle comporte trois sous-unités (stringer, assembleur et laminateur), dont la première, le stringer qui pourra fonctionner de manière autonome, sera inaugurée à l’automne. Le démonstrateur du stringer sera quant à lui disponible dès le mois de juin, annoncent Claude Jacquot et Arnaud Goy.