Le canadien Innergex progresse aux États-Unis

Share

Innergex énergie renouvelable inc. clôture un financement pour la construction du projet solaire photovoltaïque Hillcrest de 200 MWc situé dans le comté de Brown dans l’Ohio.

Avec un engagement de « financement au partage fiscal », de même qu’une facilité de prêt à terme de 7 ans pour le montant total est de 191,8 millions de dollars US (177 M€) a été́ mené́ par le groupe Électricité́ et énergie de CIT et comprend MUFG et Mizuho, ainsi que Wells Fargo en tant qu’investisseur participant au partage fiscal. Ce projet a été́ acquis en octobre 2018 d’une coentreprise composée d’Open Road Renewables, LLC et MAP Energy, LLC, les développeurs initiaux du projet Hillcrest, signale un communiqué d’Innergex.

Michel Letellier, président et chef de la direction d’Innergex y précise que : « La construction d’Hillcrest a commencé́ au début de l’année et progresse bien. Nous avons mis en place des plans et des mesures d’urgence pour faire face à̀ tout problème qui pourrait survenir en raison de la pandémie actuelle, et à moins qu’un décret ne soit promulgué pour arrêter la construction, Hillcrest devrait entre mis en service d’ici la fin de l’année. »

Le coût total de la construction devrait s’élever à environ 279,5 M$ US et sera financé en partie par un prêt à terme pour la construction de 82,0 M$ US et un crédit-relais contracté dans le cadre de la participation au partage fiscal de 109,8 M$ US fournis par un groupe de prêteurs composé de CIT Group, MUFG et Mizuho. Innergex financera le solde restant de 87,7 M$ US. Au moment de la mise en service commerciale, le groupe Énergie renouvelable & finance environnementale de Wells Fargo financera la participation au partage fiscal qui sera utilisée pour rembourser le crédit-relais contracté.

Ce projet devrait bénéficier d’un crédit d’impôt à l’investissement (« CII ») fédéral d’environ 30% de la valeur admissible du projet. Hillcrest devrait produire une moyenne à long terme brute d’environ 413,3 GWh. Un contrat d’achat d’électricité́ à long terme a été́ signé en novembre dernier avec une société́ américaine, précise Innergex ; la vente devrait débuter lorsque le parc solaire aura été́ mis en service commercial.

Innergex a par ailleurs été retenu dans le groupe final d’attribution dans le cadre du processus d’appel d’offres d’Hawaiian Electric Companies. Les projets proposés sont des installations de 15 MWc en solaire et de 60 MWh de stockage par batteries sur l’ile d’O’ahu et de 20 MWc solaires et 80 MWh de stockage par batteries sur l’ile de Maui. La mise en service des deux projets est prévue en 2023.

« Innergex a déjà̀ deux projets en développement à Hawaii. Avec l’ajout de ces deux projets supplémentaires, Innergex sera en mesure de concrétiser sa priorité́ stratégique de développer son expertise en stockage par batteries et d’accroitre sa présence aux États-Unis, tout en soutenant Hawaii dans son cheminement pour atteindre 100 % d’énergie propre d’ici 2045 », précise Michel Letellier. Les propositions sont sujettes à̀ la conclusion d’un contrat d’achat d’électricité́ de 25 ans par l’Hawaiian Electric Company, Inc., une étape importante qui devra entre conclue avant d’entamer le processus d’obtention de permis, et à l’approbation de la Commission des services publics.

Producteur indépendant d’énergies renouvelables (hydraulique, éolien et solaire), Innergex est actif au Canada, aux États-Unis, en France et au Chili et gère un portefeuille de 68 actifs pour 2 588 MW (puissance installée brute de 3 488 MW), dont 37 centrales hydroélectriques, 26 parcs éoliens et cinq parcs solaires. La société canadienne a également sept projets en développement pour 301 MW (puissance installée brute de 385 MW), dont deux installations en construction, et des projets potentiels qui en sont à̀ différents stades de développement pour puissance brute totale de 7 115 MW.