Le CEA et Impulse Partners s’associent pour accélérer le développement des start-ups dans les secteurs de l’énergie et de l’industrie

Share

Le CEA et Impulse Partners ont annoncé qu’ils s’associaient pour mutualiser leurs expertises et compétences dans le but d’accélérer le développement de jeunes start-ups technologiques dans les secteurs de l’énergie et de l’industrie. Ils ont créé le consortium « Tech Boost for Smart Energy & Industry », porté par le CEA — consortium qui a été labellisé par Bpifrance, opérateur du nouveau fonds French Tech Seed mis en place dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir.

Labellisé au titre d’apporteurs d’affaires, le consortium a désormais pour rôle d’identifier des entreprises en création à la recherche de financements, d’attester du caractère technologique et innovant de ces projets et de faciliter la rencontre des start-up avec les investisseurs privés adaptés aux besoins des deeptech.

De leur côté, les start-ups sélectionnées pourront bénéficier d’un investissement du fonds French Tech Seed en complément des premiers investissements privés pour faciliter la couverture des coûts initiaux liés à la création d’entreprise, précise le CEA.

Corinne Borel, la directrice déléguée à l’essaimage du CEA, rappelle que plus de 210 start-ups ont été créées dans les laboratoires du CEA, et qu’elles ont levé plus de 900 millions d’euros, dont 150 millions d’euros en 2019. « La labélisation par BpiFrance constitue une reconnaissance de l’expertise du CEA dans l’accompagnement et l’aide au financement des start-up deeptech, en particulier dans les phases risquées de post maturation et d’amorçage », souligne-t-elle. « Aujourd’hui, nous souhaitons, avec Impulse Partners, partager et étendre cette expertise aux jeunes entreprises de l’ensemble du territoire, au sein du Tech Boost for smart energy & industry. »