Pourquoi l’autoconsommation solaire ne se développe pas plus en France ?

Share

L’autoconsommation solaire en France par rapport aux pays voisins 

Zoom sur la France ces dernières années

Le baromètre 2019 des énergies renouvelables électriques en France rapporte qu’à la fin septembre 2019, le parc raccordé photovoltaïque en France représentait 9 649 MW, soit 704 MW de plus qu’à la fin de l’année 2018. Si l’autoconsommation a représenté plus de 85 % des installations faites entre 2018 et 2019, cela ne suffit pas à faire décoller les volumes totaux de puissance annuels. Selon le baromètre “Il y a eu un effet de substitution entre les opérations faites en revente totale de l’électricité produite sur le segment de plus de 3 kW jusqu’à 9 kW pour des installations en autoconsommation qui se font majoritairement sur la tranche de moins de 3 kW.” Pour quelles raisons les français sont-il favorables à produire de l’énergie solaire mais pas à entièrement la consommer ? La principale raison est l’un des points noirs du secteurs : l’éco-délinquance. On vous en parle plus bas dans l’article.

La France VS les autres pays

La France est en léger retard en Europe. En Allemagne, 1,5 millions de foyers allemands sont aujourd’hui équipés d’installations en autoconsommation contre environ 50.000 foyers français. En Italie, le solaire représente 7,3 % du taux de couverture de consommation électrique avec 750 000 foyers équipés en 2017. Au Royaume-Uni, 750 000 installations en autoconsommation et même plus près en Belgique : 400 000. 

La bête noir de l’autoconsommation solaire : les idées reçues

Alors comment expliquer cette différence avec nos pays voisins ? Il ne faut pas chercher bien loin pour comprendre que les français sont encore bien imprégnés des idées reçues sur l’énergie solaire. 

“Une installation solaire c’est trop cher !”

La principale problématique aujourd’hui sur le secteur du solaire est le manque de visibilité. Les installations solaires coûtent certes cher à l’investissement mais leur rentabilité est visible dès 8 ou 10 ans !  Le problème ? Les consommateurs sont mal informés et de nombreux installateurs arnaqueurs en profitent. On les appelles les éco-délinquants car ils pénalisent l’avancement de notre secteur, explique Olivier Paulhe, responsable solaire chez Hello Watt. “Pour les conseillers énergie et solaire comme Hello Watt, il y a un véritable rôle d’accompagnement à réaliser pour bien informer les consommateurs”, précise-t-il.

Une réglementation complexe

Si le Gouvernement encourage les consommateurs à investir dans des panneaux solaires par la création d’aides et de dispositifs, les démarches à effectuer rebutent de nombreux consommateurs. Aujourd’hui, beaucoup de tiers de confiance et même d’installateurs proposent de simplifier la vie du consommateur en s’occupant des démarches. 

“Les panneaux solaires ne se recyclent pas”

La majorité des panneaux solaires se recyclent à 94,7 % selon PV Cycle. Constitués de verre, silicium, aluminium, ce sont des matières recyclables. Notez que les encapsulants plastiques pourraient être recyclés mais cela n’a pas de grand intérêt économique. Donc théoriquement 100 % du panneau solaire est recyclable.

“Le rendement se fait sur des décennies” 

C’est totalement faux. Il y a plusieurs choses a voir pour les panneaux solaires : le rendement, la rentabilité et le retour énergétique. Ce dernier constitue la durée de fonctionnement au cours de laquelle le panneau aura entièrement remboursé l’énergie qu’il aura fallu pour le construire, le transporter et le retraiter. Le retour énergétique d’un panneau est donc compris entre 2 et 4 ans en France. Sachant qu’il faut environ 10 années pour rentabiliser son installation de panneaux solaires, que le rendement tourne aux alentours de 15-20 %, ajoutez à cela le fait qu’un panneau solaire a une durée de vie comprise entre 30 et 40 ans avec des garanties qui vont jusqu’à 25 ans, bref. Vous l’aurez compris, les panneaux solaires sont vite rentabilisés. 

Avec la baisse des coûts du photovoltaïque, la hausse du prix de l’électricité à venir : tous les voyants sont au vert pour le photovoltaïque ! 

Hello Watt

***
Hello Watt est conseiller en énergie, une plateforme web 100 % gratuite pour maîtriser ses consommations et ses factures d’énergie : comparateur, achats groupés, autoconsommation solaire, rénovation énergétique et une web-app pour suivre et comprendre sa conso. Sa mission est de permettre de reprendre simplement et sereinement le contrôle de sa consommation d’énergie, en aidant à faire la transition énergétique de son logement !

The views and opinions expressed in this article are the author’s own, and do not necessarily reflect those held by pv magazine.